Zoophilie et culpabilité



Jean-Yves Hayez (1)    

Une jeune adulte m'écrit

Bonsoir,

Je me permets de vous écrire un mail après des mois d'hésitation.
Je suis une jeune fille de 22 ans.
Enfant j'ai vécu une bizarrerie sexuelle, en effet un jour par hasard alors que je jouais seule en chemise de nuit sans culotte, mon chien dans la chambre est venu me lécher le clitoris ce qui a engendré un immense plaisir en moi qui a abouti à une sorte d'orgasme.

Suite à cet évènement j'étais envahie d'immense culpabilité et de honte. Cependant, cela ne m'a pas empêché de renouveler plusieurs fois cette expérience. Je ne peux vous donnez un nombre cependant ça ne s'avère pas excessif dans mon souvenir. Cette situation a duré de l'age de 7 à 10 ans. Aussi, j'ai ré-expérimenté l'expérience vers l'âge de 11 ans. Ainsi cela fait très longtemps que c'est fini.
L'arrêt de cette bizarrerie sexuelle c'est fait naturellement, une prise de conscience quand j'ai vu que mon chien était en érection cela m'a choqué. Depuis je n'ai plus jamais recommencé.
A côté de ça pendant mon enfance j'ai vécu d'autres expériences sexuelles que vous qualifiez de sexualité normale.

Aujourd'hui je suis étudiante en droit en 3e année, je suis en couple depuis maintenant 6 ans avec un garçon de 23 ans.
A présent j'éprouve un énorme sentiment de culpabilité et de honte à l'origine de souffrance chez moi. Cette dernière a été a l'origine de la description des faits à mon petit ami qui essaie de me rassurer comme il peut. De plus il s'avère que je ne me sens pas à l'aise lors de nos rapports sexuels, en ayant toujours à l'esprit ce souvenir qui me bloque. J'arrive cependant a atteindre l'orgasme de temps en temps.

Pour ma part j'y pense sans arrêt, de plus je n'arrive pas à comprendre cette expérience. Maintenant adulte je trouve cette situation choquante à l'origine d'une baisse d'estime à mon égard. Aujourd'hui quand je repense à ce petit jeu enfantin je me sens mal car je sais que c'est quelque chose de mal et donc je me fait des reproches à moi même en me disant que je ne suis qu'une moins que rien et je me dégoûte d'avoir fait ce jeu. J'espère que vous pouvez me donner une réponse qui puisse me délivrer du dégoût que j'ai envers moi même en ce moment. Je suis persuadée qu'il faut être atteint d'une pathologie psychiatrique pour avoir pu faire cela ou alors que cela va développer en moi une pathologie psychiatrique.

En espèrent recevoir votre aide pour éclaircir mon problème, je vous souhaite une bonne journée et vous remercie déjà d'avance de votre aide. Merci.

Je lui réponds

Chère Madame,

Nous tous, êtres humains, sommes faits de lumière et d'ombre, de valeurs nobles et de boue. Même quand, dans l'ensemble, nous allons bien, nous avons parfois envie d'aller nous vautrer dans la boue et d'y rester un certain temps.

C'est notamment le cas pendant notre adolescence : par défi, pour faire l'expérience de l'extrême, pour nous sentir exceptionnels ( même dans le Mal ), pour nous différencier radicalement de ce que pensent nos parents, pour le plaisir que cela nous apporte, etc.

Mais même enfants, par hasard, pour peu que nous soyons curieux, éveillés et quelque peu hédonistes, nous pouvons déjà aller goûter ces plaisirs dont nous devinons pourtant tout de suite qu'ils sont « interdits », hors-culture. Vous, vous l'avez fait en passant par un certain nombre d'expériences zoophiles. Et pendant un certain temps, votre besoin de plaisir a suffi à vous faire mettre entre parenthèses votre culpabilité et votre honte.
A onze ans, je fais l'hypothèse que vous étiez déjà bien informée des choses de la vie. Aviez-vous déjà vu l'érection d'un garçon ou d'un homme ? Peu importe d'ailleurs, car, à travers l'érection de votre chien, vous avez eu l'intuition que « c'était sérieux » et que vous n'étiez pas seule à être engagée dans ces recherches de plaisir : votre chien aussi l'était et Dieu - ou le Diable - seul sait ce que peut faire un chien en érection ... Par prudence, par peur des conséquences - tout à coup, la sexualité n'était plus un jeu -, et peut-être aussi par respect pour votre chien, vous avez arrêté net : moi, je trouve cela sage et chouette de votre part.

Pour d'autres, pour moi, le défi hors normes et la recherche de moments de plaisirs « sulfureux » cela a été autre chose. Mais aucun de nous, sauf les très grands névrosés, ne sommes politically correct en permanence et tous, nous goûterons encore probablement à l'occasion du fruit défendu. Ce qui est vraiment mal, à mes yeux, c'est quand nos dimensions et exercices anarchiques font souffrir les autres ou/et violent leur consentement ... Ce qui n'a pas été votre cas : je ne vous entends pas raconter que vous aviez obligé un petit frère de quatre, cinq ans à vous regarder vous faire lécher !

Je comprends néanmoins que vous vous sentiez coupable, honteuse et triste que ces expériences aient existé : ce ne sont en effet pas les plus glorieuses de votre vie, mais bon, comme je le disais pour commencer, nous sommes tous faits d'ombre et de lumière.
Je ne vous sens pas pour autant menacée d'une quelconque maladie psychiatrique, même si, j'imagine, si votre maman avait surpris ce qui s'est passé, elle se serait vraisemblablement écriée « C'est fou, ce que tu fais là » La lettre que vous m'avez écrite témoigne au contraire d'une grande sensibilité et richesse humaines.

Et maintenant ? Ce serait bien injuste de rester envahie par cette culpabilité ! Essayez d'avoir suffisamment de tendresse pour vous et de confiance en vous que pour accepter ce côté imparfait de la nature humaine en général et de la vôtre en particulier, que pour vous pardonner !
Et donc, offrez à vous-même, aux autres, à vos parents et à votre ami, le cadeau de vos ressources positives, en cicatrisant au moins ce mauvais souvenir, qui est devenu un traumatisme en vous.
Enfin, vous avez le droit d'avoir « un jardin secret » Vous avez eu l'intuition que votre partenaire était assez mûr, aimant et avec les pieds sur terre que pour vous soutenir et il le fait de son mieux. Votre intuition était donc juste ! Ceci dit, ce n'est pas toujours nécessaire de prendre le risque de nous faire rejeter en racontant à ceux que nous aimons des faux pas qui appartiennent bel bien au passé !

Si cette lettre ne suffit pas à vous apaiser, n'hésitez pas à faire un bout de psychothérapie individuelle : si vous m'indiquez votre ville, je puis peut-être vous recommander un(e) collègue que je connaîtrais personnellement.

Très cordialement.

Hayez Jean-Yves

Notes

(1). Psychiatre infanto-juvénile, docteur en psychologie, professeur émérite à la Faculté de Médecine de l'Université Catholique de Louvain, premier chef du service de Psychiatrie Infanto-Juvénile des Cliniques universitaires Saint-Luc.
Courriel : jyhayez@uclouvain.be

Mots clé

ZOOPHILIE , bizarrerie sexuelle infantile, perversion sexuelle, sexualité préoccupante, développement sexuel.

Si vous voulez en discuter avec moi

Pour télécharger en Word 2000

Retour au menu princeps
Retour au début

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 

Création le 10 janvier 2011.
Dernière mise à jour le dimanche 16 janvier 2011.
ds.ds


 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 

































































































































































































Bravo de m'avoir trouvé

Félicitations

Ce site a été composé par un bénévole sans aucune rémunération sinon l'estime et l'amitié du professeur Hayez.

C'est dans un mail que le professeur Hayez lui adressait qu'il l'a traité de fourmi laborieuse.

L'hébergement du site est situé sur lycos depuis le début en 2001 et nous les remercions ici d'avoir pratiqué cette action bénévolement également avec beaucoup de professionnalisme.

Malheureusement le site gratuit chez Multimania-Lycos a été supprimé par Lycos le 15 octobre 2006 pour une raison non expliquée. Nous le regrettons vivement et ceci altère fortement ce que nous disions au paragraphe précédent.


... L'empreinte digitale dans le coin gauche de l'en-tête appartient au pouce droit du professeur Jean-Yves Hayez ...

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 







































































































































































































































































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 




















































































































































































Ce site a été composé par un bénévole sans aucune rémunération sinon l'estime et l'amitié du professeur Hayez.

C'est dans un mail que le professeur Hayez lui adressait qu'il l'a traité de fourmi laborieuse.

L'hébergement du site est situé sur lycos depuis le début en 2001 et nous les remercions ici d'avoir pratiqué cette action bénévolement également avec beaucoup de professionnalisme.

Malheureusement le site gratuit chez Multimania-Lycos a été supprimé par Lycos le 15 octobre 2006 pour une raison non expliquée. Nous le regrettons vivement et ceci altère fortement ce que nous disions au paragraphe précédent.


... L'empreinte digitale dans le coin gauche de l'en-tête appartient au pouce droit du professeur Jean-Yves Hayez ...

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 
























































































































































































































 



* Cocher le paragraphe pour y accéder immédiatement.

Plan.     ici

Résumé - Abstract - Resumen.     ici

Mots clés.     ici

Bibliographie.     ici

Notes.     ici

Télécharger.     ici

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 




































RESUMES.

Résumé en français : Résumé.     ici

Résumé en anglais : Summary.     ici

Résumé en néerlandais : Samenvatting.     ici

Résumé en espagnol : resumen.     ici



Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 




































PLAN.

Cochez ici pour voir le texte original et intégral immédiatement sur votre écran.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
CONCLUSIONS.


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 



































- Notes automatiques. -

.
.
Note *.


(*).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


































.
.
Note **.


(**).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


































.
.
Note ***.


(***).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


































.
.
Note 1.


(1). Psychiatre infanto-juvénile, docteur en psychologie, professeur émérite à la Faculté de Médecine de l'Université Catholique de Louvain, premier chef du service de Psychiatrie Infanto-Juvénile des Cliniques universitaires Saint-Luc.
Courriel : jyhayez@uclouvain.be


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier






















































































































































































.
.
Note 2.


2. En effet, il est presque impossible qu'il y ait eu une réelle pénétration. Je fais l'hypothèse raisonnable qu'Elodie n'en aurait pas supporté la tentative, et que seul, un garçon de cet âge très perverti par des aînés aurait su comment s'y prendre, voire la forcer. Par contre, ils se sont probablement mis l'un sur l'autre, et il y a eu contact génital intime.



Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.

 


Fin du dossier






















































































































































































.
.
Note 3.


(3). Entre autres, qui a eu l'idée de « faire le sexe comme les grands » ? Et d'où l'a-t-il appris ? La réponse a des chances d'être banale (vidéo, TV) et l'initiateur peut être le garçon ... ou la fille, mais on ne peut pas exclure un point de départ davantage traumatique (abus)



Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps
Retour au début
 


Fin du dossier






















































































































































































.
.
Note 4.


(4).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Note 5.


(5).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Note 6.


(6).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Note 7.


(7).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Note 8.


(8).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Note 9.


(9).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.
 

- Bibliographie automatique. -


.
.
Bibliographie numéro 1.


1.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 2.


2.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..




je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 3.


3.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 4.


4.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 5.


5.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 6.


6.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 7.


7.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 8.


8.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 9.


9.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 10.


10.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..




je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 11.


11.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 12.


12.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 13.


13.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 14.


14.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 15.


15.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 16.


16.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 17.


17.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 18.


18.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 19.


19.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 20.


20.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 21.


21.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 22.


22.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.






























.
.
Bibliographie numéro 23.


23.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.
 


Fin du dossier























































































































































































Pour télécharger ce site ...

...


... en format traitement de texte, vous avez les choix suivants :

Format word 8

Format pdf.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

Retour au menu princeps
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be




Fin du dossier






















































































































































































liste des mots-clés du site au 28 septembre 2005.

abus sexuel, accompagnement éducatif, adolescents abuseurs, adolescents, allégation d'abus sexuel, angoisse de séparation, angoisse, anxiété, assuétude, autorité parentale, beaux-parents, besoins psychiques des enfants, bizarrerie sexuelle infantile, cadre thérapeutique, confidences, confidentialité, conformisme, culpabilité, debriefing collectif, délinquance, dépendance, dépression, destructivité, deuil compliqué, deuil pathologique, éducation sexuelle, enfant abuseur, enfants, énuresie, éthique, équipes SOS-Enfants, famille, famille reconstituée, Familles restructurées, guerre, identité, infanto-juvénile, intervention de crise, Jean-Yves Hayez, jeux sexuels, livres, mendiants, mort, mort d'un proche, mots-clés, pédopsychiatrie, perversion sexuelle infantile, perversion sexuelle, peur, pornographie, protection, psychiatrie de liaison, psychothérapie, publications, relation de soin, réparations, réseau de santé, sanctions, secrets de famille, séparation parentale, sexualité infantile, sexualité normale, signalement, soins pluridisciplinaires, stress, SOS-enfants, suggestibilité, syndrome de stress post-traumatique, traumatisme psychique, trouble de l'endormissement, trouble du comportement, trouble psychique, urgences, violence, vulnerabilité.