Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez
ic13b

Pour battre en brèche l'idée

qu'il y a des abuseurs sexuels partout

et dès la maternelle.

* biographie et recueil de publications scientifiques du professeur Jean-Yves Hayez.
cochez nouveautés pour voir les textes les plus récents
" La vraie trahison est de suivre le monde comme il va et d'employer l'esprit à le justifier." Jean Guéhenno.

Jean-Yves Hayez
a le plaisir de vous proposer

Page suivante.   

à l'abordage

Page suivante.   


Pour battre en brèche l'idée qu'il y a des abuseurs sexuels partout, et dès la maternelle.



Paru dans Enfances * Adolescences - 2001/1 pp.67-76.

J.-Y. HAYEZ (1).

Nous avons beaucoup tracassé nos enfants et la population en général avec l'idée de l'abus sexuel, et de la nécessité de se défendre contre lui. Des affaires douloureuses, dont le paradigme est l'affaire Dutroux, ont augmenté l'insécurité de tous.

Il se pourrait qu'on glisse vers un résultat social paradoxal tel que les enfants vivent à nouveau davantage la sexualité comme dangereuse et mauvaise et que les adultes, eux aussi, voient un peu trop des abuseurs potentiels partout; entre autres, ils perçoivent trop les activités sexuelles entre mineurs comme initiées chaque fois par des abuseurs en culottes courtes.

Face à ce risque, je souhaite redire combien le développement et la pratique de la sexualité restent, pour la majorité d'entre nous, une activité humaine saine et épanouissante. Je le ferai en me limitant à décrire le développement sain de la sexualité à l'âge de l'école primaire, et en battant largement en brèche le concept de " mineurs abuseurs ". D'autre part, en passant en revue la politique actuelle de prévention et de prise en charge de l'abus, en l'évaluant et en émettant mes souhaits à son propos.

PREMIERE APPLICATION : LE DEVELOPPEMENT SAIN
DE LA VIE SEXUELLE PENDANT L'AGE DE L'ECOLE PRIMAIRE.


Les déterminants d'une " vie " sexuelle saine.

Par " vie " ( sexuelle ), nous entendons le développement de représentations psychiques et d'affects, et aussi d'activités connexes. Une vie sexuelle saine résulte de l'implication en nombre et en proportions chaque fois variables des dynamismes psychiques que voici.

A. La curiosité.

Désir de connaître la nature et le fonctionnement du corps, jusqu'à ses domaines les plus intimes; expériences faites sur lui; comparaisons effectuées sur l'autre, identique ou complémentaire; désir de savoir ce que c'est que cette fameuse sexualité dont parlent tant les grands : appropriation progressive du concept, en partant des gros mots et des blagues obscènes, d'abord pas très bien compris, jusqu'aux exercices pratiques.

Les réponses que le terrain apporte à cette curiosité contribuent à un savoir et à des acquisitions stables : connaissance de la réalité, externe et de soi, et capacité de la manier ; certitude de plus en plus définitive quant à la permanence de l'objet; installation (" sentiment ") d'une identité de plus en plus précise, qui va bien plus loin que l'identification et l'appropriation du corps : identité de l'être, identité sexuée ... ( Gavshon, 1990 ).

B. Le désir

et le processus d'identification aux grands et aux adultes. Depuis les golden sixties et à l'inverse des exigences culturelles de l'époque précédente, les enfants sont des témoins usuels de la vie sexuelle des grands : pas essentiellement des ébats de papa et de maman ( ou, pour faire moderne, d'un de ceux-ci avec son partenaire homo ou hétéro du moment ), qu'il faut toujours surprendre par le trou de la serrure, mais, de façon plus ouverte, de l'espèce adulte, qu'on ne peut pas ne pas voir forniquer à la télévision ou dont les médias apprennent qu'elle a un drôle d'usage du cigare : si le Père fait l'amour sur la place publique, ses fils, pour grandir, vont jouer à l'avance les rôles qu'ils devront tenir un jour, puis comme dans toute identification, vont avoir envie de le faire pour de vrai. Fort de quoi, on a à peine 10 ans qu'on peut déjà avoir envie d'expérimenter ce que c'est sucer ...

C. Le défi face aux règles.

Même si les interdits sexuels sont moins cruels, le langage des adultes continue largement à situer la pratique de la sexualité comme leur domaine réservé : " Tu peux - si pas : tu dois ! - savoir ... la sexualité, c'est chouette ... mais tu es trop petit pour la pratiquer ( et si je t'y prends, je crie sur toi : ainsi fut puni Prométhée pour avoir voulu voler le feu des dieux; un vautour le castre pour l'éternité )". Et bien, face à ce qui reste un interdit, beaucoup d'enfants ont envie de transgresser à l'occasion précisément parce que c'est interdit.

D. L'affirmation d'une puissance ressentie en soi.

S'intéresser au sexe, c'est être grand, se le prouver et le montrer aux autres. Dans le cadre de cette affirmation de puissance, se situent les enfants dominants qui prennent l'initiative d'entraîner les autres à l'aventure, ici sexuelle, tout en finissant par respecter leur éventuel refus. Ce ne sont donc pas des enfants abuseurs, même si, au moment de la découverte des faits, les autres ont tendance à les lâcher et à prétendre qu'ils ont été entraînés contre leur gré.

C'est aussi dans le contexte de l'identification aux adultes, de l'affirmation d'une puissance-compétence ainsi que d'une camaraderie d'aînés vers des cadets qu'on trouve les enfants initiateurs, qui mettent au parfum du sexe des ignorants ou des naïfs de leur âge ou un peu plus jeunes.

E. Un enfant sain n'est pas exempt

d'angoisses, ni même de légers sentiments de culpabilité irrationnelle. Ces sentiments pénibles font partie de toute vie. Mais, paradoxalement, leur existence n'inhibe pas systématiquement la réalisation des désirs et des comportements dont, pourtant, la mise en oeuvre les accroîtra encore. On est dans un véritable cercle vicieux pour être quitte de son angoisse, l'enfant va poser un acte pour savoir, pour vérifier, pour vaincre l'ennemi ... Mais cet acte ne soulage rien à long terme : au contraire, il amplifie la crainte de l'agression en retour.

Autant pour la culpabilité : pour en savoir plus sur les intentions punitives prêtées à l'adulte et sur le pouvoir de discernement de celui-ci, l'enfant peut poser le comportement interdit, en laissant même parfois des traces qui mènent à lui. La punition précise qui suivra est censée être préférable à un vécu diffus de culpabilité.

Parmi les angoisses " normales " à l'âge de l'école primaire, citons :

- surtout chez les plus jeunes, des angoisses liées au simple jeu de l'imagination qui pallie les lacunes momentanées de l'intelligence et d'un bagage informatif correct ( Hayez, 1999b ) : pas encore de certitude tranquille quant à la permanence de l'objet, et partant, quant à l'inéluctabilité et à la stabilité des différences sexuelles, etc. Il existe donc des vérifications anxieuses - scientifiques de ce qu'il en est;

- surtout chez les plus âgés, existence structurante d'une phase de névrose infantile (" pas trop serrée ") : ici, avant que l'enfant ne trouve ses solutions mentales rapidement et spontanément - via les identifications, les sublimations et la simple mise en veilleuse spontanée de son Sur-Moi le plus archaïque, certains de ses désirs sont momentanément vécus comme conflictuels : désirs oedipiens, désirs masturbatoires ( c'est-à-dire désirs de pratiquer déjà une sexualité, comme les grands ). Leur simple existence et leurs velléités de réalisation déclenchent un rien d'angoisse et de culpabilité. Mais ces vécus pénibles n'arrêtent pas l'enfant. La poussée du désir est toujours là, d'une part. De l'autre, pour en avoir le coeur net, pour savoir si le sexe peut être puni pour avoir fonctionné, il est pressé de vérifier s'il fonctionne toujours bien, ou d'inspecter si, chez son petit ami ou sa petite amie, il existe des différences d'intégrité par rapport à lui.
Et même quand il n'existait pas d'angoisses préalables, les enfants, après avoir ouvert une porte à la sexualité en eux, devinent bien qu'ils ouvrent une porte au " non logique ", non rationnel, souvent non parlé; ils ouvrent une porte à la violence de l'instinct, et ça fait spontanément peur, tout comme ils imaginent toujours quelque peu que la scène pri mitive des parents est un acte sadique.

F. La camaraderie ou l'amitié

et les partages qu'elle inclut. " Pour faire plaisir " au copain ou à la copine qu'on aime bien, on lui montre donc, le coeur un peu battant, le " site de Q " qu'on a trouvé sur le Net ou l'image pornographique acquise de dure lutte, voire une partie intime du corps propre, comme un secret précieux, qu'on portera ensuite ensemble ... On procède avec lui aux premières explorations et activités vraiment sexuelles, à la découverte des mystères et plaisirs qui y sont liés, etc.

G. Et en effet, le plaisir

de la manipulation sexuelle, celui de (se) toucher ou d'être touché, constitue également un déterminant partiel de l'activité sexuelle infantile. Et ceci, même s'il n'a encore que peu à voir avec l'intensité des plaisirs et orgasmes éprouvés autour de et après la puberté. S'ajoutent à ce plaisir strictement physique et local, d'autres plaisirs plus spirituels liés aux déterminants déjà invoqués : plaisir de savoir, d'expérimenter, de grandir, de défier, etc.

La recherche du plaisir n'est cependant ici qu'un but parmi d'autres; il n'existe pas, comme dans la perversion (2) , un culte raffiné et quasi exclusif de l'érotisme.

H. A côté de ces dynamismes

psychiques principaux, et sans prétendre d'ailleurs en avoir dressé une liste exhaustive, il faut encore évoquer des facteurs d'un autre ordre.

- Le corps : son équipement n'est pas le même d'un enfant à l'autre, certains ont des besoins, une excitabilité et une sensibilité sexuelles plus fortes que d'autres.

- La vitesse du développement général et pulsionnel, variable elle aussi. Elle est déterminée en partie, et en partie seulement, par les attitudes de l'environnement. Certains enfants quittent plus vite et plus radicalement que d'autres leurs investissements oraux, sphinctériens, génitaux solitaires, ... d'autres s'y attardent ou ne les abandonnent que partiellement.

Caractéristiques des activités qui en résultent.

La mise en oeuvre de ces dynamismes aboutit souvent à des activités sexuelles saines qui ont les caractéristiques que voici.

- Primauté des activités génitales. Parmi celles-ci, primauté des activités de toucher ( masturbations; jeux sexuels, s'accompagnant souvent d'un bref scénario mais allant vite au but ); une minorité d'enfants plus âgés ou/et plus précoces peut expérimenter occasionnellement des activités sexuelles à l'instar des adultes ( pénétration, fellation, ...); des fixations prégénitales peuvent se prolonger momentanément ou se remanifester occasionnellement; des moments minoritaires d'exhibitionnisme ou de voyeurisme peuvent également exister. Ce dernier est très sollicité par les stimuli modernes ( cassettes ou films porno, internet, etc.).

- Ambiance affective autour de l'acte. Largement serein ; avec un zeste d'excitation ( satisfaction de la curiosité ); un zeste d'angoisse; à l'occasion, investissement de l'érotisme ( mais pas avec le culte exclusif des pervers ).

- L'enfant assume l'activité comme voulue par lui ( et pas compulsive ) au moins dans son for intérieur car il peut être des plus prudents à l'idée de le reconnaître publiquement et donc d'être probablement puni; il est capable de discrétion; l'activité est plutôt récréative ( il n'est pas obsédé par sa reproduction à +/- haute fréquence ); il y a diversité et progression dans les nuances de l'acte ( il n'est pas fixé à tel scénario étroit : un peu tout l'intéresse et il s'aproche progressivement des formes adultes ).

- S'il y a deux (ou plusieurs) participants : respect; on se parle, on coopère, on s'amuse ensemble; on crée parfois une brève sex- histoire; peu de différence d'âge ...

PEUT-ON PARLER DE MINEURS ABUSEURS?

Il est de mode de désigner des adolescents et même des enfants prépubères comme " abuseurs, agresseurs sexuels, délinquants sexuels ". Cette position nous semble injustifiable et dangereuse, qu'on se réfère au statut des activités sexuelles entre mineurs ou aux structures de personnalités impliquées.

A. La majorité des activités sexuelles entre enfants prépubères sont des jeux sexuels, librement et bilatéralement consentis. Un consentement bilatéral, immédiat ou d'occurrence très proche, n'exclut pas que, dans la négociation de l'activité, il existe un preneur d'initiative, personnage souvent dominant dans la vie relationnelle quotidienne, et un autre, le plus souvent dominé, qui se laisse convaincre et qui finit par adhérer au projet et à y prendre plaisir.

Corollairement, beaucoup d'activités homo ou hétérosexuelles entre adolescents ont elle aussi le statut, soit d'exploration ou/et de recherches de plaisir ou/et de défis à l'ordre adulte, bilatéralement consentis, soit celui d'être intégrées dans une relation amoureuse, par définition réciproque. Mais si les faits sont découverts, certains de ces adolescents, surtout les filles ou/et les plus jeunes, oublient leur part de consentement face à la rage de l'ordre adulte; ils prétendent alors avoir été contraints.

B. Ce qui est plus délicat à apprécier, c'est le statut des activités sexuelles entre adolescents et enfants prépubères. Lorsque la différence d'âge reste assez faible ( 4-5 ans maximum ), nous plaidons pour que des consente ments bilatéraux puissent toujours être possibles : la " psychologie " du plus âgé n'est pas toujours très éloignée de celle du plus jeune! Leur langage, leur culture, leur image du monde et de la sexualité, tout comme leurs besoins, peuvent parfois moins différer que ce que laisse supposer leur âge biologique; il peut en aller de même de l'impression de puissance dominante qui émanerait de l'un ou de l'autre ...

Par contre, lorsque la différence d'âge est plus grande - en fixant approximativement la frontière à 5 ans -, l'adolescent apparaît immanquablement aux yeux du plus jeune comme une force impressionnante à laquelle il est difficile de résister. Ce grand adolescent dispose, sans qu'il s'en aperçoive toujours clairement, d'une capacité de maniement du langage et des gestes de séduction telle que l'enfant plus jeune s'en trouve facilement piégé. On glisse donc facilement, dans le chef du grand qui ne voulait qu'être gentil, dans le domaine de l'abus.

1. Seule, une minorité des activités sexuelles commises par des mineurs mérite clairement le nom d'abus. Ici, le mineur incriminé cherche principalement son plaisir et/ou son pouvoir, sans considération importante pour la personne de l'autre qu'il ignore, menace ou désinforme par la séduction.

Cette séduction a souvent une intention claire de tromperie, visant à profiter du corps de l'autre; nous venons de discuter cependant d'un cas d'espèce plus délicat : celui où existe une grande différence d'âge et où, parfois, l'aîné pense de bonne foi avoir demandé et obtenu l'adhésion du beaucoup plus jeune ... alors qu'en réalité, le petit n'oserait pas dire non ou se laisse suggestionner : ce sont aussi des abus, mais on peut admettre que, parfois, au début l'aîné ne le savait pas (3).

Le paradigme de ces activités abusives, c'est le viol, quel que soit l'âge de l'auteur et celui de la personne violée. Mais il y aussi l'exhibition, l'attentat à la pudeur, l'obligation de regarder de la pornographie ensemble, etc. Dans bien des cas, il reste malaisé de tracer les frontières, par exemple entre la pénétration obtenue sous la menace, voire avec violence physique, celle arraché à l'usure, la victime finissant par renoncer à s'opposer, et la relation sexuelle consentie passivement, sans vrai désir.

2. Toutefois, même si des mineurs peuvent commettre des abus sexuels, redisons notre opposition à ce qu'on les désigne et les stigmatise avec le seul vocable " abuseurs ( ou agresseurs ou délinquants sexuels )".

a. Dans le cours de leur vie, ces mineurs font toutes sortes de choses excellentes, bonnes, médiocres ou mauvaises; disqualifier leur personnalité en la réduisant à son seul aspect délictueux/sexuel est, socialement, une réaction primaire et désespérante!

b. Parler de mineurs abuseurs fait penser à une structure de personnalité chronifiée. Or, rien n'est moins vrai : beaucoup d'abus - même les viols les plus horrifiants - commis par des mineurs d'âge, resteront des faits occasionnels, voire isolés, liés à une mauvaise passe de la vie. Leur personnalité est en phase d'organisation, mouvante dans sa structuration, et en résonance profonde avec des facteurs d'environnement eux-mêmes toujours susceptibles de changer : des échanges sereins de paroles vraies, une sanction raisonnable, quelques interdictions fermes ( aller " frimer " avec la même bande au sein de laquelle le temps se passe à lancer et à relever des défis ...), certains comportements chez les adultes ( père qui se respecte mieux et se fait donc mieux respecter ...) peuvent détourner le mineur de projets où un autre, plus faible, apparaît comme un trophée à conquérir sexuellement ou un punching-ball sur qui se défouler.

c. Pire encore, recourir au vocable " abus, ... agression sexuelles " implique une connotation de gravité assez souvent disproportionnée aux faits et à leur pronostic : les trois gamins de 6-7 ans qui déculottent sous la menace un (ou une) plus petit(e) dans les toilettes de l'école font quelque chose de mal, qui doit être réprimandé sèchement en même temps que la sexualité de ces enfants doit être éduquée. De là à les désigner comme " abuseurs " et à vouloir les mettre dans des programmes à la nord-américaine ... Occupons-nous plutôt de renforcer le droit à la capacité des petits à dire " Non " face à tous les abus des adultes ( de pouvoir surtout ) ... plutôt qu'à épingler quelques boucs émissaires tout désignés.

C. Puisque nous en sommes à réfléchir aux vocabulaires d'usage, discutons pour terminer le concept " inceste dans la fratrie ou inceste fraternel ".

1 Etymologiquement, le terme inceste (" qui n'est pas chaste ") pourrait être employé même lorsque deux petits d'une même fratrie " jouent au docteur " dans leur bain : on voit tout le ridicule d'un tel emploi mais aussi son risque(4). Tenons-nous en donc aux termes de bon sens " jeux sexuels ", " initiation sexuelle ( à la masturbation, par exemple, impliquant un aîné et un cadet ) ", bien plus appropriés à la majorité de ces activités sexuelles ludiques.

2 Nous hésitons même à recourir au vocable " inceste " lorsqu'il s'agit d'une pure et stricte partie de plaisir sexuel où le statut " frère et soeur " semble sans importance : en fait chacun s'est dirigé vers le corps qui était le plus immédiatement à sa disposition. Ces " parties de plaisir " peuvent être abusives ou non ( cfr. discussion supra ).

3 Nous réservons l'appellation " inceste ( consommé ) " quand existent et des activités sexuelles et une relation amoureuse très préférentielle voulue bilatéralement ou unilatéralement; on pourrait parler de climat incestueux aussi longtemps que les activités sexuelles sont absentes.

Cet inceste fraternel, au sens strict de notre appellation ( amour + sexualité ) est rare ( au moins sous sa forme consommée ) et assez souvent non abusif entre les deux personnes concernées même si elles transgressent, en connaissance de cause ou non, un tabou fondamental des sociétés humaines à notre sens, c'est seulement dans ce contexte, où existe d'abord et avant tout un amour qui s'est laissé aller, que ce tabou est transgressé dans son esprit, bien au-delà de la lettre.

Cet inceste stricto sensu peut néanmoins être abusif :

- Il l'est certainement lorsque le vécu amoureux n'émane que d'un partenaire et que, pour arriver à ses fins, celui-ci menace ou désinforme l'autre par séduction.

- C'est plus difficile à apprécier lorsqu'il y a apparent consentement bilatéral, mais grande différence d'âge ( cfr. les discussions que nous avons eues précédemment à ce propos ).

- Difficile également si l'un des partenaires est un adulte (jeune) et l'autre un adolescent apparemment consentant : il n'est pas certain en effet que, dans une fratrie, le fait de devenir adulte donne ipso facto un mandat et un devoir d'éducation vis-à-vis des frères ou/et soeurs encore mineurs, ni qu'il installe ipso facto un autre statut générationnel.

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be



- Notes. -

Note 1.


(1). Service de Pédopsychiatrie, Cliniques universitaires Saint-Luc, avenue Hippocrate, 10, 1200 Bruxelles ( Belgique ).


Note 2.


(2). Perversion qui, rappelons-le, commence bien souvent à s'installer, elle aussi, à l'âge de la latence. J'ai décrit de façon plus détaillée les déterminants et la clinique de la sexualité saine et pathologique de l'enfant dans l'article " Sexualité des enfants à l'école primaire ", Perspectives psychiatriques, 1999, 38-4, 382-399.

Note 3.


(3). Il demeure possible, en effet, qu'il ne s'en rendait pas compte au début. Néanmoins, si les faits sont révélés, qu'on en discute calmement avec lui ... et qu'il récidive, alors il devient clairement auteur volontaire d'abus.

Note 4.


(4). Risque de dramatisation de tous les problèmes et de recours à des appareils officiels hyperlourds : aux Etats-Unis, l'an dernier, un gamin de 11 ans a risqué des années de prison et sa famille a dû s'expatrier dare- dare parce qu'il s'était intéressé de trop près au contenu de la culotte de sa petite soeur consentante, et qu'une voisine les avait observés de sa fenêtre et dénoncés. A quand, en outre, un procès complémentaire contre cette Mac Carthyste, pour voyeurisme?

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be



REFERENCES.


GAVSCHON A. (1990),
The analysis of a latency boy. The developmental impact of separation, divorce and remariage,
Psychoanalytical Study of the Child, 45 : 217-223.

HAYEZ J.-Y. (1999 a),
Peurs, anxiétés et angoisses de l'enfant. Modélisation et traitement,
Ann. médico-psychol., 197-5 : 308-319.

HAYEZ J.-Y. (1999 b),
Sexualité des enfants en âge d'école primaire,
Perspectives psychiatriques, 38-4 : 282-289.

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be



RESUMES.

Résumé en français.

Résumé

On a trop tendance à parler d'abus sexuels commis par un mineur - voire même de recourir à l'étiquette " mineur abuseur " - dès qu'il y a activité sexuelle entre mineurs, où l'un a l'air plus " vigoureux et déterminé ", et l'autre - ou les autres - plus passif(s) et suiveur(s). L'article met donc en garde sur les égarements contre-transférentiels qui continuent à nous guetter face aux activités sexuelles des mineurs. Il pose aussi quelques jalons pour que l'accompagnement reste marqué par l'optimisme et le bon sens, et ne s'enlise pas d'emblée dans l'institutionnalisation lourde ni des programmes trop structurés conçus à l'intention des abuseurs adultes.


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Résumé en néérlandais : Samenvatting.

Samenvatting

Om het gedacht te verwilderen dat er overal misbruikers zijn en vanaf de kleuterschool.

We hebben te dikwijls de neiging over seksueel misbruik gepleegd door jongeren te spreken, ja zelfs het etiket van jonge dader te gebruiken, van zodra er seksuele aktiviteit is tussen jongeren waarvan de ene " sterker en kordater " overkomt dan de andere of wanneer de anderen passiever en volgazamer zijn. Dit artikel moet ons behoeden van tegenoverdrachtelijke dwalingen, die een valkuil kunnen zijn als men het heeft over seksuele aktiviteit bij jongeren, het geeft ons verder aanwijzingen opdat de begeleiding een optimistische nooit krijgt, getuigt van gezond verstand en niet van bij het begin zou vastgelegd worden in te gestruktureerde programmas welke gemaakt zijn ter intentie van volwassen daders.


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Résumé en anglais : Summary.

Summary

To destroy the idea that there are abusers everywhere as early as kindergarten.

Whenever there is sexual activity among minors and one of them appears to be more " vigorous and determined ", whereas the other - or others - is (are) more passive and following, one tends to jump to the conclusion that a sexual abuse has been committed by a minor, or even to resort to the label " under age abuser ".

The article warns against counter- transferential aberrations with which we are faced as far as sexual activities of minors are concerned. It also prepares some ground to ensure that optimism and common sense continue to be the guideline of the accompaniment, and that the latter doesn't get bogged down right away in some complex institutionalisation or in too structured a programme or other that is actually designed for adult abuses.


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Résumé en espagnol: Resumen.

Resumen

Para cambiar la idea que los abusadores estan en todos lados incluido en la escuela maternal.

Hoy en dia se habla de abuso sexual hecho por menores de edad - incluso de etiquetarlos como " menor abusador " - esto es cuando hay actividad sexual entre menores de edad, en donde uno de ellos parece ser " vigoroso y determinado ", y el otro, - o los otros - mas se dejan guiar y son mas pasivos. El artículo hace un llamado de atención sobre los extravíos contratransferenciales que nos acechan frente a las actividades sexuales de menores de edad. Propone algunos hitos para que el acompañamiento de menores pueda ser percibido en el buen sentido y de forma optimista, y no se estanque en la pesada institucionalisación, ni en programas demasiado estructurados hechos para adultos abusadores.


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be



Mots clés - Keywords.

Mots clés

Sexualité infantile - abus sexuel - enfants abuseurs - adolescents abuseurs.

Trefwoorden

kinder seksualiteit - seksueel geweld - misbruikers kinderen - misbruikers adolescenten.

Key words

Infant sexuality - sexual abuse - children abusers - teenagers abusers.

Palabras Claves

Sexualidad infantil - abuso sexual - niños abusadores - adolescentes abusadores.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be



Création le 26 août 2003.
Dernière mise à jour le dimanche 11 avril 2010.
Issu d'un tiré-à-part de la revue Enfances & Adolescence 2001/1 pages 67-76 prêté par le professeur Jean-Yves Hayez le 16 mars 2005.
DS.ds

 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 
Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 

































































































































































































Bravo de m'avoir trouvé

Félicitations

Ce site a été composé par un bénévole sans aucune rémunération sinon l'estime et l'amitié du professeur Hayez.

C'est dans un mail que le professeur Hayez lui adressait qu'il l'a traité de fourmi laborieuse.

L'hébergement du site est situé sur lycos depuis le début en 2001 et nous les remercions ici d'avoir pratiqué cette action bénévolement également avec beaucoup de professionnalisme.

Malheureusement le site gratuit chez Multimania-Lycos a été supprimé par Lycos le 15 octobre 2006 pour une raison non expliquée. Nous le regrettons vivement et ceci altère fortement ce que nous disions au paragraphe précédent.



... L'empreinte digitale dans le coin gauche de l'en-tête appartient au pouce droit du professeur Jean-Yves Hayez ... a été retirée par souci de simplicité.







Vérification d'accessibilité

Le site est bien visible avec Internet Explorer 3.0 et plus et Netscape ( quelques instructions ignorées )

Vérification faite avec windows 3.0/95/98/XP

La présentation est prévue pour écran 640x480 mais est encore correcte avec les écrans plus grands 1600x1200 ou autres.


Mes plus vifs remerciements vont à mon webmaster, le docteur Guy De Saedeleer : sans sa créativité et son infatigable persévérance, ce site n'existerait pas.
Ce 22 septembre 2008,
Jean-Yves Hayez

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 







































































































































































































































































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 
Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 




















































































































































































Ce site a été composé par un bénévole sans aucune rémunération sinon l'estime et l'amitié du professeur Hayez.

C'est dans un mail que le professeur Hayez lui adressait qu'il l'a traité de fourmi laborieuse.

L'hébergement du site est situé sur lycos depuis le début en 2001 et nous les remercions ici d'avoir pratiqué cette action bénévolement également avec beaucoup de professionnalisme.

Malheureusement le site gratuit chez Multimania-Lycos a été supprimé par Lycos le 15 octobre 2006 pour une raison non expliquée. Nous le regrettons vivement et ceci altère fortement ce que nous disions au paragraphe précédent.



... L'empreinte digitale dans le coin gauche de l'en-tête appartient au pouce droit du professeur Jean-Yves Hayez ... a été retirée par souci de simplicité.








Vérification d'accessibilité

Le site est bien visible avec Internet Explorer 3.0 et plus et Netscape ( quelques instructions ignorées )
Vérification faite avec windows 3.0/95/98/XP

La présentation est prévue pour écran 640x480 mais est encore correcte avec les écrans plus grands 1600x1200 ou autres.


Mes plus vifs remerciements vont à mon webmaster, le docteur Guy De Saedeleer : sans sa créativité et son infatigable persévérance, ce site n'existerait pas.
Ce 22 septembre 2008,
Jean-Yves Hayez

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 
























































































































































































































 



Plan.     ici

Résumé - Abstract.     ici

Mots clés.     ici

Bibliographie.     ici

Notes.     ici

Télécharger.     ici


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































PLAN.

n.b. Ce document s'imprime facilement : dix pages.
Cochez ici pour télécharger
le texte original et intégral de ce site en format traitement de texte.

Cochez ici pour voir le texte original et intégral immédiatement sur votre écran.
Pour battre en brèche l'idée qu'il y a des abuseurs sexuels partout, et dès la maternelle.

PREMIERE APPLICATION : LE DEVELOPPEMENT SAIN DE LA VIE SEXUELLE PENDANT L'AGE DE L'ECOLE PRIMAIRE.

Les déterminants d'une " vie " sexuelle saine.
A. La curiosité.
B. Le désir
C. Le défi face aux règles.
D. L'affirmation d'une puissance ressentie en soi.
E. Un enfant sain n'est pas exempt
F. La camaraderie ou l'amitié
G. Et en effet, le plaisir
H. A côté de ces dynamismes
Caractéristiques des activités qui en résultent.
PEUT-ON PARLER DE MINEURS ABUSEURS?

Références.

Résumés.

Résumé en français : Résumé.
Résumé en anglais : Summary.
Résumé en néerlandais : Samenvatting.
Résumé en espagnol : Resumen.
Mots clés - Keywords.

Notes.

Retour au menu princeps
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier
























































































































































































RESUMES.

Résumé en français : Résumé.     ici

Résumé en anglais : Summary.     ici

Résumé en néerlandais : Samenvatting.     ici

Résumé en espagnol : Resumen.     ici


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































RESUMES.

Résumé en français.

...
Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































Résumé en anglais : Summary.

...
Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































Résumé en néérlandais : Samenvatting.

...
Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































Résumé en espagnol : Resumen.

...
Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir..

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier






















































































































































































- Notes automatiques. -

.
.
Note 1.


(1). Service de Pédopsychiatrie, Cliniques universitaires Saint-Luc, avenue Hippocrate, 10, 1200 Bruxelles ( Belgique ).


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.


Fin du dossier






















































































































































































.
.
Note 2.


(2). Perversion qui, rappelons-le, commence bien souvent à s'installer, elle aussi, à l'âge de la latence. J'ai décrit de façon plus détaillée les déterminants et la clinique de la sexualité saine et pathologique de l'enfant dans l'article " Sexualité des enfants à l'école primaire ", Perspectives psychiatriques, 1999, 38-4, 382-399.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.


Fin du dossier






















































































































































































.
.
Note 3.


(3). Il demeure possible, en effet, qu'il ne s'en rendait pas compte au début. Néanmoins, si les faits sont révélés, qu'on en discute calmement avec lui ... et qu'il récidive, alors il devient clairement auteur volontaire d'abus.

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps.
Retour au début.


Fin du dossier






















































































































































































.
.
Note 4.


(4). Risque de dramatisation de tous les problèmes et de recours à des appareils officiels hyperlourds : aux Etats-Unis, l'an dernier, un gamin de 11 ans a risqué des années de prison et sa famille a dû s'expatrier dare- dare parce qu'il s'était intéressé de trop près au contenu de la culotte de sa petite soeur consentante, et qu'une voisine les avait observés de sa fenêtre et dénoncés. A quand, en outre, un procès complémentaire contre cette Mac Carthyste, pour voyeurisme?

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir

Retour au menu princeps
Retour au début

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































Pour télécharger ce site ...

Pour battre en brèche l'idée qu'il y a des abuseurs sexuels partout, et dès la maternelle.

... en format traitement de texte reçu du professeur Jean-Yves Hayez, vous avez les choix suivants :

Format word 6.0.


Format word perfect 5.1.

Format word 9.0 pour imprimante couleur ( 30.10.2005 ).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir


Retour au menu princeps
Retour au début

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

.....


Fin du dossier






















































































































































































liste des mots-clés du site au 28 septembre 2005.

abus sexuel, accompagnement éducatif, adolescents abuseurs, adolescents, allégation d'abus sexuel, angoisse de séparation, angoisse, anxiété, assuétude, autorité parentale, beaux-parents, besoins psychiques des enfants, bizarrerie sexuelle infantile, cadre thérapeutique, confidences, confidentialité, conformisme, culpabilité, debriefing collectif, délinquance, dépendance, dépression, destructivité, deuil compliqué, deuil pathologique, éducation sexuelle, enfant abuseur, enfants, énuresie, éthique, équipes SOS-Enfants, famille, famille reconstituée, Familles restructurées, guerre, identité, infanto-juvénile, intervention de crise, Jean-Yves Hayez, jeux sexuels, livres, mendiants, mort, mort d'un proche, mots-clés, pédopsychiatrie, perversion sexuelle infantile, perversion sexuelle, peur, pornographie, protection, psychiatrie de liaison, psychothérapie, publications, relation de soin, réparations, réseau de santé, sanctions, secrets de famille, séparation parentale, sexualité infantile, sexualité normale, signalement, soins pluridisciplinaires, stress, SOS-enfants, suggestibilité, syndrome de stress post-traumatique, traumatisme psychique, trouble de l'endormissement, trouble du comportement, trouble psychique, urgences, violence, vulnerabilité.