Enurésie diurne secondaire de Louis (3 ans et demi)

 

Une maman m’écrit

Cher Docteur,

 

Je me permets de vous écrire à propos de mon petit garçon, Louis (3 ans et demi).

En effet, après avoir été propre de jour sans souci durant plus d’un an (et par passes de nuit), Louis ne parvient plus du tout actuellement à aller uriner aux toilettes. Il mouille 3 à 4 pantalons par jour et peut avoir plusieurs accidents par nuit également. Nous essayons de ne pas trop nous montrer pressants par rapport à ça et nous ne le réprimandons pas lorsque cela arrive. Je lui dit en général que ce n’est pas grave et que cela ira mieux demain et lui demande d’essayer de se changer seul (l’habillage est encore un peu difficile).

Il se cache et ne dit à personne qu’il a eu un accident et peut ainsi rester mouillé toute la journée. Il m’attend et ne le dit qu’à moi.

Je m’inquiète des répercussions sur son estime de soi. Il fait effectivement régulièrement des remarques du style « il ne fallait pas acheter un garçon comme ça » ; « Pourquoi vous avez choisi un Louis ! » ou encore, « je suis nul comme enfant ». Les autres commencent à se moquer à l’école ce qui n’arrange rien au problème.

Louis est un petit garçon très sensible et doux mais il a eu une année très chargée (naissance de sa petite sœur avec qui il est fantastique et changement abrupt de classe et d’institutrice suite à un trop grand nombre d’enfants dans l’école).  

Il est très fier d’être grand par rapport à sa sœur et veut être grand et ses accidents sont donc d’autant plus compliqués à gérer pour lui.

Cela nous fait vraiment mal au cœur de voir notre petit garçon comme ça mais nous ne savons plus que faire pour l’aider.

Pensez-vous qu’il serait déjà utile de consulter ?

 

Je vous remercie pour votre aide.

Je lui réponds

Chère Madame,

 

Il est très probable que la difficulté de votre petit Louis est liée à la naissance de sa petite sœur (bien plus qu’aux soucis à l’école) Il vous le dit quand il dit que vous n’auriez pas dû faire Louis ! Inconsciemment, il se sent déchu de sa place de petit prince et il pense que vous avez été acheter sa sœur pour le remplacer. S’il est fantastique avec elle, il en fait peut-être un peu trop pour vous amadouer et vous convaincre de le garder lui !

 

Aidez-le, mine de rien, parfois, délicatement à montrer un peu d’agressivité face à sa sœur. N’hésitez pas à la critiquer un peu parfois devant lui.

 

Vantez toutes les qualités de Louis, mais sans jamais faire de comparaison avec sa petite sœur.

 

Commencez à parler de la différence des sexes (les petits garçons ont toujours un joli petit zizi, qui devient grand comme celui de papa … les petites filles une jolie petite quiquine, etc)

 

Pour le pipi, il a besoin par là d’exprimer sa part de détresse. Dites-lui que c’est comme ça chez beaucoup d’enfants, surtout après la naissance d’un plus petit : ils voient le petit faire dans son lange, alors, ils oublient un peu, pendant pas très longtemps, comment il faut faire dans le pot. Ca revient toujours (la bonne technique) et ça n’a aucune importance (de rater son coup quelques mois)

 

Ne lui demandez pas trop d’indépendance. Donnez-lui un petit soin tendre quand il a fait pipi. Et surtout, semez l’espérance, ça reviendra bientôt.

 

Cordialement.

 

Mots Clé

 

ENURESIE DIURNE, énurésie secondaire, régression, ambivalence.

 

 si vous voulez en discuter avec moi

 

Pour télécharger en Word 2000 

 

 

 

 

mes New Roman";mso-fareast-language:FR-BE'>