Pornographie II (fillette de 8 ans)

 

 

Une maman m’écrit

 

J'ai décidé de vous écrire après avoir lu votre article sur la sexualité des enfants.

Ma fille de 8 ans m'a récemment avoué qu'elle et son amie (9 ans) étaient tombées sur des images  pornographiques sur internet et elles avaient décidé de les imiter et de faire comme les grandes. Sur le coup l'idée venait de son amie mais le lendemain ma fille a demandé à recommencer. Ce n'est que trois mois plus tard qu'elle s'est enfin décidé de m'en parler, elle a beaucoup pleuré, elle culpabilise énormément et me dit qu'elle revoit les images tous les soirs avant d'aller se coucher. Je lui ai dit que ce n'était qu'un jeu, qu'elle n'avait rien fait de mal et qu'il fallait qu'elle n'y pense plus si cela la fait souffrir à ce point.

Par contre je sens qu'elle n'est pas à l'aise et veut en parler à son papa(pourtant elle me dit le contraire).Je lui ai dit que des fois dans la vie il y avait des choses que les papas n"ont pas besoin de savoir, qu'il y a des choses qui peuvent rester entre mère et fille sans que ce soit un mensonge envers son papa. En réalité je redoute la réaction de mon mari, il n'est pas vraiment ouvert d'esprit en ce qui concerne la sexualité.

Comment puis-je aider ma fille? La voir souffrir comme cela me fait vraiment mal au cœur,  et je ne sais plus quoi faire pour atténuer sa culpabilité. Pensez-vous que parler a mon mari est vraiment indispensable ou y a t-il autre chose que je peux faire ? Merci de votre réponse. Cordialement

 

Je lui réponds

 

Chère Madame,

 

Je trouve que vous avez fort bien réagi dans l’ensemble. Hélas, votre grande fille a l’air traumatisée par le retour régulier d’images blessantes en elle.

 

- Ne devrait-elle pas en parler plus en détails à quelqu’un ( à vous, à votre médecin de famille, à un psy … ) Parler du contenu de ces images, de façon plus précise : Il y a peut-être des détails qu’elle ne comprend pas, ou qui la choquent particulièrement ( par exemple un gros zizi qui entre dans un corps, est-ce possible que ça ne fasse pas mal ? ) L’écouter et la rassurer pourrait la calmer.

 

- A propos de la culpabilité, il ne faut pas vouloir annuler trop vite ce sentiment, mais de nouveau écouter l’enfant, lui dire que nous avons tous à gérer des expériences de culpabilité (vous aussi !) et que ce qui est important, c’est de se pardonner et de faire mieux par la suite.

 

Ca a l’air important de parler avec son papa, qui symbolise sans doute plus que vous l’autorité parentale qui peut absoudre. Mais vous semblez bien avoir bien peur vous aussi ! Pourtant, votre fille a l’impression de faire une nouvelle faute si elle le lui cache !! Je me demande donc si la meilleure chose à faire n’est pas que vous prépariez le terrain, en en parlant vous d’abord avec votre mari, et en essayant obtenir de lui une réaction positive !

 

Bien à vous.

 

Mots-clé :

 

PORNOGRAPHIE, pornographie et Internet, pornographie et enfants, sexualité des enfants, développement sexuel, sexualité saine, sexualité normo-développementale.

 

 

si vous voulez en discuter avec moi

 

Pour télécharger en Word 2000