Une pratique zoophile préoccupante

 

Un papa m’écrit

 

J'ai trouvé des informations très intéressantes sur votre site internet.
Avant de faire consulter mon fils, je voudrais savoir si il existe de la littérature sur les questions d'apprentissage sexuel des pré adolescents notamment par le biais de l'utilisation d'animaux.


J'ai en effet appris de la bouche de mon garçon de 11 ans qu'hier il avait montré son sexe à notre chien et l'avait forcé à le lécher. Ce
comportement des plus bizarres est pour nous (mon ex femme  et
moi-même) très préoccupant.


La semaine précédente, il avait déjà essayé de dominer le chien en le faisant nager (alors que cette race de  chien ne peut pas nager), lui a craché dessus, le lâcher dans le parc (alors que le chien n'obéit pas)...

 

Toutes ces actions se passent bien sur quand il est seul.


Je vous remercie pour toute assistance/éclairage que vous pourrez nous donner.

 

Je lui réponds :

 

 

Sous réserve que ce que vous me décrivez soit objectif, et par exemple que cela ne s’inscrive pas dans une séparation parentale difficile – avec un certain noircissement des faits -, ce que vous me racontez me semble préoccupant.

 

On dirait qu’un mal-être violent habite votre fils, et qu’il ne peut le décharger que par moments sur des animaux. Peut-être aussi consulte-t-il aussi de la pornographie quand il est seul, et notamment celle de type zoophile. Je vous recommande de lire sur mon site l’article www.jeanyveshayez.net/biza-se2.htm

 

Je vous suggère clairement de consulter un bon psychothérapeute d’enfants.

En attendant, voici quelques recommandations plus concrètes :

 

- Essayez, avec sa maman, de comprendre s’il n’est pas habité par un douloureux problème, générateur d’une sorte de révolte contre l’ordre du monde, et essayez d’y remédier. Ne concluez ni trop ni trop peu vite que votre séparation pourrait jouer un rôle important la dedans.

 

- Soyez non menaçant ni culpabilisant, mais très ferme sur la question suivante : d’où lui est venue l’idée de se faire lécher par le chien : pornographie ? conversations à l’école ? initiation par un autre ? Vous devez obtenir une réponse et ne pas le lâcher là-dessus. En fonction de la réponse, vous aviserez ( avertir d’autres parents … interdire des fréquentations … beaucoup mieux contrôler Internet … )

 

- Lui dire de façon très claire que vous ne voulez pas ce genre de sexualité-là chez vous et que vous auriez été  moins profondément choqué, s’il s’était agi d’un jeu sexuel avec un autre plus ou moins de son âge et consentant, bien que, comme n’importe quel parent, vous en auriez quand-même interdit la récidive.

 

- Sa maman et vous devriez parler le même langage à ce propos et notamment,  témoigner de ce que sont la sexualité et la quête du plaisir pour vous !

 

- Avertir d’une sanction sévère à la moindre récidive ou/et acte de non-respect avéré face au chien : le départ du chien  en plus des actes de réparation active de sa part ; ce ne doit pas être une menace en l’air : s’il a de la révolte en lui, qu’il s’attaque aux plus forts, et pas aux plus faibles !

 

- Etre davantage présent dans sa vie ; le laisser seul le moins possible pendant une durée indéterminée ; présenter ce changement comme un acte de sollicitude pour sa vie sociale, et pas comme une mesure de surveillance grincheuse ! Trouver comment l’occuper et le faire vivre en présence d’autres

 

- Surveiller la possible récidive :

a)     discrètement

b)    en lui demandant des comptes précis sur son obéissance dans le champ des pratiques déviantes de mois en mois pendant un an

 

Vous trouverez beaucoup d’autres indications détaillées dans mon livre :  La sexualité des enfants, Odile Jacob 2004. 

 

Mots clé :

 

Zoophilie, perversion, bizarrerie sexuelle, cruauté.

 

 

si vous voulez en discuter avec moi

 

Pour télécharger en Word 2000 

 

 

 

 

f]>