Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez
ic26

Le Jeune,

le juge et

les psy

* biographie et recueil de publications scientifiques du professeur Jean-Yves Hayez.
cochez nouveautés pour voir les textes les plus récents
" La vraie trahison est de suivre le monde comme il va et d'employer l'esprit à le justifier." Jean Guéhenno.

Jean-Yves Hayez
a le plaisir de vous proposer
Page suivante.   


patientez ... le fichier de la couverture 
du livre se charge merci

Le Jeune, le juge et les psy.



Vous pouvez trouver ici soit le texte du dos du livre
soit la couverture et le dos du livre
soit la table des matières.
soit la bibliographie du livre.
soit l'introduction.
soit pour stimuler votre intérêt : attitudes pédagogiques face aux transgressions
ou encore Mohammed et les autres.
soit les caractéristiques du livre
soit Comment se procurer le texte de ce livre épuisé ?


Pour retourner au menu des résumés de livre dont je viens de partir.

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 





















































































































































































Le Jeune, le juge et les psy.

Texte au dos du livre.
Quand le psy est " demandé "
par un magistrat et le jeune " prié "
de consulter ...

Les juges des tribunaux pour mineurs se trouvent confrontés à des situations dont les paramètres psychosociaux sont très complexes : enfants en bas-âge maltraités ou en danger psychologique et matériel, absentéisme scolaire, problèmes graves de santé, difficultés du droit de garde et de visite après séparation, familles en crise sociale aiguë, fugues, délinquance ...

Sensibilisé à ces problèmes dans sa pratique quotidienne, le Grès, Centre de Santé Mentale à Bruxelles, a développé une collaboration soutenue avec les magistrats, et cette expérience fait l'objet de cet ouvrage.

Quelle est la place du magistrat, du psy, des parents ou des éducateurs face à ces enfants et ces adolescents en crise, dans leur famille ou en institutions?

Comment communiquer, intervenir, prendre sa place sans entrer en compétition, sans se détruire entre instances psychosociales ? Au fil des pages, un espace sera recherché entre le respect de la loi et la compréhension de la souffrance, entre la place d'experts et de thérapeutes.

Si les psy définissent de la sorte leur vécu, leur pratique, leur idéologie, le livre est utile à tous ceux qui, porteurs de leurs différences, oeuvrent avec eux dans un champ commun.

Jean-Yves Hayez, pédopsychiatre, docteur en psychologie, directeur du département de psychiatrie infantile. Service de psychiatrie. Faculté de médecine de l'Université Catholique de Louvain ( Belgique ).

Simone Riethmuller, assistante sociale psychiatrique.

Cécile Verougstraete, psychologue clinicienne et thérapeute au Grès et aux cliniques universitaires Saint-Luc.

Jan Weger, psychologue clinicien et thérapeute responsable du centre La Bastide, lieu d'accueil pour malades mentaux à Bruxelles.

Tous les quatre sont membres cliniciens de l'équipe " protection de la jeunesse " du Centre de Santé mentale " Le Grès " à Bruxelles.

ISBN 2-215-00860-1
illustration couverture Elisabeth Dirat FL- F.150-04.86.


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.


Retour au menu princeps.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 





















































































































































































Le Jeune, le juge et les psy.

Couverture et dos du livre.

patientez ... le fichier de la couverture du livre se charge merci
patientez ... le fichier du dos du livre se charge merci


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.



je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 





















































































































































































Le Jeune, le juge et les psy.

Table des matières.

INTRODUCTION

I. A qui s'adresse l'ouvrage
II. Le fonctionnement de notre équipe
III. Le fonctionnement des Tribunaux pour mineurs en Belgique

Première partie

METHODOLOGIE CLINIQUE

Chapitre 1 - Qui SONT NOS INTERLOCUTEURS?

I. De l'intérêt de réunir ... ou de séparer les personnes

II. Notre interlocuteur principal: les familles nucléaires et leurs substituts

1) Quelques situations où l'on a pu inclure tout le monde
2) Confusions à éviter autour de l'objectif systémique
3) Les limites du projet systémique

III. Situations où le jeune vit en institution

IV. Relations avec le magistrat

A) Le magistrat porte-parole de la loi
B) Le magistrat, intervenant psychosocial

V. Relations avec les délégués permanents du Tribunal de la Jeunesse

A) Situations où l'on peut créer une relation de collaboration
B) Situations où les rapports sont tendus et la répartition du travail difficile, voire impossible

VI. Relations avec d'autres membres " professionnels " du réseau de vie du jeune

Chapitre 2 - NOS RELATIONS AVEC LE MAGISTRAT

I. Au commencement

A) Comment l'ordonnance nous parvient-elle et comment réagissons-nous?
B) Comment le magistrat présente l'examen médico-psychologique au jeune et à sa famille

II. En cours de route

III. Vers la fin

A) Quelques façons de terminer l'examen médico-psychologique
B) Ce que nous transmettons

1. Nous donnons d'abord des informations, sur quoi portent-elles?
2. Nous assortissons l'information d'une recommandation
3. La répartition des territoires respectifs

Chapitre 3 - ATTITUDES ET INTERVENTIONS DESTINEES AU JEUNE ET A SA FAMILLE

I. Généralités

II. Les premiers entretiens

A) Dans quels contextes s'inscrivent-ils?
B) Comment les entretiens s'amorcent-ils?
C) Fonction de clarification multipolaire et première exploration
D) Attitudes et interventions qui réalisent la clarification du contexte
E) Le contenu des clarifications
F) Que peut-on espérer au fut et à mesure que progresse la clarification?
G) Procéder aux clarifications s'avère parfois des plus délicat

III. Le corps de l'examen médico-psychologique

A) Généralités
B) L'exploration

1. Qui est visé par l'exploration?
2. Attitudes et techniques réalisant l'exploration
3. Les paramètres explorés

C) La fonction thérapeutique spontanée

1. Introduction
2. L'empathie, toile de fond de notre action
3. Le renforcement du Moi individuel
4. La représentation de la loi: fonctions d'interdiction et d'interposition
5. Le rappel de l'ordre naturel: l'invitation à accepter la réalité externe
6. Interventions portant sur le système familial
7. Premiers effets de la fonction thérapeutique spontanée

IV. La fin de l'examen médico-psychologique et la fin partielle des entretiens

A) Peut-on isoler un " moment de la fin "? Pourquoi parler d'une fin partielle?
B) Le contenu des séances de clôture

1. Déclarer la fin et la procédure de clôture
2. Synthétiser nos impressions; annoncer quelles seront nos recommandations au magistrat

C) Variations autour du moment de la fin

V. Le sort de la dimension thérapeutique

A) Introduction
B) Les issues possibles de la dimension thérapeutique

I. Rien n'est proposé, ou rien ne se met en oeuvre
2. Nous recommandons vivement de ne rien proposer dans le champ psychosocial
3. Il s'écoule un temps de latence
4. La dimension socio ou/et psychothérapeutique s'installe immédiatement

C) Procédure d'installation de la relation thérapeutique déclarée

Chapitre 4 - LIMITES ET ECHECS D'UNE PRATIQUE

I. Limites : les ordonnances renvoyées

A) Pourquoi des refus?
B) Pourquoi des interruptions?
C) Parfois, c'est nous qui ne pouvons pas assumer notre mission
D) Comment réagir face aux refus et aux interruptions?

II. Echecs d'une pratique

Chapitre 5 - QUELQUES SOUS-JACENTS EMOTIONNELS ET IDEOLOGIQUES

I. Emotions, ferment de la relation professionnelle
II. Pièges émotionnels

A) La séduction
B) Désir de toute-puissance et de réparation
C) Rivalités
D) Notre rapport aux lois

III. En fin de compte, qui est l'expert?

Deuxième partie

QUELQUES CRITERES IDEOLOGIQUES ET PSYCHOPEDAGOGIQUES SUR LESQUELS SE FONDENT NOS RECOMMANDATIONS

INTRODUCTION

Chapitre I - ATTITUDES PEDAGOGIQUES FACE AUX TRANSGRESSIONS

Préambule

I. Qu'appelons-nous une transgression? Quelles sont les transgressions qui " méritent " une réaction des adultes?

II. Principes-guides d'une réaction pédagogique

III. Application de ces principes sur le terrain

A) Comment réaliser le dédommagement

1. Le contexte
2. La nature du dédommagement
3. Le contrôle de la réalisation du dédommagement

B) Comment stimuler la réparation?

C) Le jugement négatif

IV. Sur qui s'appuyer pour réaliser ces différentes parties du programme

Chapitre 2 - MOHAMMED ET LES AUTRES

Introduction

Au commencement
Mahommed sort
Appellation contrôlée
Mohammed s'ennuie
Les bons psychologues
Du pôle social
...au pôle individuel
Désapprouver les excès
Jouer au plus malin
Une adolescence sans exclusion

Chapitre 3 - DROIT DE GARDE ET DE VISITE APRES SEPARATION DES PARENTS

Introduction

I. Les étapes de l'expertise

II. Quels sont les moments structurants d'une expertise?

A) Pour les parents
B) Pour l'enfant

Chapitre 4 - A PROPOS DES REFUS DE VISITE EXPRIMES PAR LES JEUNES ENFANTS

Introduction

Chapitre 5 - LE DEPLACEMENT D'ENFANTS JEUNES SEJOURNANT EN FAMILLE D'ACCUEIL

Introduction

A) Le contexte
B) Discussion
C) Conclusion

GLOSSAIRE

BIBLIOGRAPHIE


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.



je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 





















































































































































































Le Jeune, le juge et les psy.

Bibliographie.

DE AJURIAGUERRA,
Manuel de Psychiatrie de l'enfant, Masson, 1980, p. 1089.

AUSLOOS G.,
Adolescence, Délinquance, Famille : expériences de thérapie familiale, Annales de Vaucresson, n 14, 1976-1977, p. 80-89.

AUSLOOS G.,
Familles à transactions délictogènes, Annales de Vaucresson, numéro spécial 1979, p. 377-412.

BEKAERT H.,
Manifestations de la vérité dans le procès pénal, Ed. E. Bruylant, 1972, p. 142.

BLONDEEL G.,
Le Juge, sa mission, sa formation, in Fonction sociale du Tribunal de la Jeunesse, C.E.D.S.- S.C.J.M., 1979, p. 107.

BROUSSOLES P. et LE GUENT M.,
" Des expertises psychiatriques ", in L'Information psychiatrique, n 4, avril 1961, p. 163-182.

BURSTEN B.,
" The psychiatrist Witness and legal guilt " in Am. j. Psychiatry, juin 1982, 139 (6), p. 784-788.

CHAZAL J.,
Les Magistrats, Ed. Grasset, Paris, 1978, p. 122.

COURTIAL J.- R.,
" Quelques réflexions sur l'évolution de la procédure pénale, de la criminalité et de l'expertise psychiatrique ", in Actualités Psychiatriques, 1975, I, p. 52-58.

DEBONIS M.,
Personnalité et expertise psychiatrique, P. U. F., 1984, p. 80.

DESMAREZ J.- J.,
Manuel de médecine légale à l'usage des juristes, Presse universitaire de Bruxelles, 1976.

DUJARDIN J.,
" Structuration nouvelle de l'expertise mentale ", in Revue du droit pénal et de criminologie, n° 7, 1970-1971, p. 667-686.

FERRIER M.- Cl. et LE SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE,
Enfant de justice, Petite Collection Maspero, Paris, 1981, p. 579

FETTWEIS A. et VAN DEN BOSSCHE J.,
" L'évolution récente de la législation " in Revue du droit pénal et de criminologie, 1967-1968, p. 133-149.

GAUMILLOUX R.,
" Expert ou Alibi? ", Revue de Psychiatrie Française, n° 6, novembre- décembre 1983, p. 63-80.

GIGNOUX C.,
" Domaines respectifs du juge et du médecin dans l'administration de la justice ", in Revue du droit pénal et de criminologie, 1956-1957, p. 217-218.

GLESENER A.,
" Des médecins et des juristes ", in Revue du droit pénal et de criminologie, 1974-1975, p. 377-388.

GOLDSTEIN J., FREUD A. et SOLNIT A.,
Dans l'intérêt de l'enfant? vers un nouveau statut de l'enfance, Ed. E.S.F., 1978, p. 126.

HAYEZ J.- Y.,
La guidance parentale. Coll. Educateurs, Privat, 1978, p. 311.

HAYEZ J.- Y.,
L'Eduquer. Coll., Education et Culture, Privat, 1982, p. 241.

JONHSON J.- J.,
" L'accrochage au traitement de la famille non volontaire ", Droit de l'enfance et de la famille, Vaucresson, 1979 (1), p. 50.

KELLENS G.,
" Les agents de la Protection de la Jeunesse ", p. 37-47, in Fonction sociale du Tribunal de la Jeunesse, C.E.D.J.- S.C.J.N., 1979, p. 107.

LAPON J.,
" L'expertise médico-légale en psychiatrie ", in L'évolution psychiatrique, n° 1, janvier-mars 1975, p. 1-2.

LA FRESNAYE,
Juge des enfants, comprendre et juger. Edition scientifique et juridique, Paris, 1982, p. 224.

DE LE COURT,
" Considérations sur l'expertise judiciaire ", in Revue du droit pénal et de criminologie, 1955-1956, p. 447-472.

LEY J.,
" L'évolution récente de la législation belge de défense sociale ", in Revue du droit pénal et de criminologie, 1967-1968, p. 133-158.

LEY J.,
" Le psychiatre et les interventions médico-psychologiques et sociales dans l'administration de la justice pénale ", in Revue du droit pénal et de criminologie, 1967-1968, p. 145-168.

LEY J.,
" A propos des contradictions entre psychiatres ", in Revue du droit pénal et de criminologie, n° 7, 1955, p. 730-738.

LEMAY M.,
Psychopathologie juvénile. Coll. Pédagogie psychosociale, Fleurus, Paris, 1973, p. 1280.

LIBERMAN R.,
Les enfants devant le divorce. 1984, 243 pages.

LIEVENS P.,
" L'expertise psychiatrique et psychologique en justice ", in " Les Ve journées belges de criminologie " septembre 1980. La criminologie et la formation des personnes de l'administration de la justice pénale.

Lox F.,
" Le magistrat et le technicien ", in La Tribune de l'enfance, n° 69, janvier 1970.

MICHAUD J.,
" Le juge et l'expert face aux délinquants ", in L'information psychiatrique. n° 3, mars 1973, p. 179-182.

MOTTE M.- T.,
" Les expertises psychiatriques aux Assises ", in Journal des Tribunaux, II, 1976, p. 209-210.

PANDELE G.,
La protection des jeunes par le juge des enfants, E.S.F., Paris, 1977, p. 122.

PIEDELIÈVRE R. et FOURNIER E.,
Médecine légale, J.- B. Baillieu et Fils, 1973, p. 143.

POUGET R.,
" L'expertise psychiatrique, premier acte thérapeutique ", in L'Encéphale, II, 1976, p. 209-210.

ROUMAJON R.,
" L'expertise en matière pénale " in L'évolution psychiatrique, n° 21, janvier-mars 1975, p. 13-25.

SIMONIN,
Médecine légale judiciaire, Molaine, Paris, 1955, p. 127.

SLACHMUYLDER,
" Justice et personnalité du délinquant ", in Le Service social, n° 4, juillet- août 1968, p. 137.

VAN DE KERCHOVE H.,
" L'évolution du droit des mineurs et les fonctions d'un Tribunal de la Jeunesse ", p. 15-35, in Fonction sociale du Tribunal de la Jeunesse, C.E.D.J.- S.C.J.N., 1979, p. 107.

VAZEILLE,
" Psychiatre et juge d'enfants ", in Sauvegarde de l'enfant, n° 4, septembre-octobre 1980, p. 491-510.

VEILLARD et CYBULSKI,
Les jeunes délinquants dans le monde; ce qu'ils sont, ce qu'on fait pour eux, Delachaux et Niestié, Neuchâtel, 1963, p. 101.

XUEREB,
" Réflexions sur le mandat judiciaire ", Droit de l'enfance et de la famille, Vaucresson, 1978/1, p. 26.


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir



je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 

Création le 18 octobre 2004.
Dernière mise à jour le dimanche 25 septembre 2011.
DS.ds


 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 

































































































































































































Bravo de m'avoir trouvé

Félicitations

Ce site a été composé par un bénévole sans aucune rémunération sinon l'estime et l'amitié du professeur Hayez.

C'est dans un mail que le professeur Hayez lui adressait qu'il l'a traité de fourmi laborieuse.

L'hébergement du site est situé sur lycos depuis le début en 2001 et nous les remercions ici d'avoir pratiqué cette action bénévolement également avec beaucoup de professionnalisme.

Malheureusement le site gratuit chez Multimania-Lycos a été supprimé par Lycos le 15 octobre 2006 pour une raison non expliquée. Nous le regrettons vivement et ceci altère fortement ce que nous disions au paragraphe précédent.



... L'empreinte digitale dans le coin gauche de l'en-tête appartient au pouce droit du professeur Jean-Yves Hayez ... a été retirée par souci de simplicité.







Vérification d'accessibilité

Le site est bien visible avec Internet Explorer 3.0 et plus et Netscape ( quelques instructions ignorées )

Vérification faite avec windows 3.0/95/98/XP

La présentation est prévue pour écran 640x480 mais est encore correcte avec les écrans plus grands 1600x1200 ou autres.


Mes plus vifs remerciements vont à mon webmaster, le docteur Guy De Saedeleer : sans sa créativité et son infatigable persévérance, ce site n'existerait pas.
Ce 22 septembre 2008,
Jean-Yves Hayez


je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 







































































































































































































































































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 




















































































































































































Ce site a été composé par un bénévole sans aucune rémunération sinon l'estime et l'amitié du professeur Hayez.

C'est dans un mail que le professeur Hayez lui adressait qu'il l'a traité de fourmi laborieuse.

L'hébergement du site est situé sur lycos depuis le début en 2001 et nous les remercions ici d'avoir pratiqué cette action bénévolement également avec beaucoup de professionnalisme.

Malheureusement le site gratuit chez Multimania-Lycos a été supprimé par Lycos le 15 octobre 2006 pour une raison non expliquée. Nous le regrettons vivement et ceci altère fortement ce que nous disions au paragraphe précédent.



... L'empreinte digitale dans le coin gauche de l'en-tête appartient au pouce droit du professeur Jean-Yves Hayez ... a été retirée par souci de simplicité.








Vérification d'accessibilité

Le site est bien visible avec Internet Explorer 3.0 et plus et Netscape ( quelques instructions ignorées )
Vérification faite avec windows 3.0/95/98/XP

La présentation est prévue pour écran 640x480 mais est encore correcte avec les écrans plus grands 1600x1200 ou autres.


Mes plus vifs remerciements vont à mon webmaster, le docteur Guy De Saedeleer : sans sa créativité et son infatigable persévérance, ce site n'existerait pas.
Ce 22 septembre 2008,
Jean-Yves Hayez


je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 
























































































































































































































 


Le Jeune, le juge et les psy.

Glossaire


Actes délictueux :

La loi belge de 1965 sur la protection de la jeunesse a veillé à ne pas employer les termes « délits » et « délinquants » à propos des mineurs, dans le souci louable de ne pas les étiqueter. Elle a cependant laissé les praticiens bien démunis lorsqu'il s'agissait de définir par un terme précis et bien adapté certaines transgressions commises par ces mineurs. Un des termes de substitution auquel ils recourent le plus souvent : « actes délictueux ».

Aide à toute détresse ( A.T.D. ) :

Equipes d'accompagnants sociaux qui vivent dans et avec les milieux quart monde; ils essaient de les sortir de leur misère en partageant largement leur vie et en les stimulant à utiliser leurs propres ressources.

Centre orthopédagogique :

Cette dénomination s'applique à une section d'un E.O.E.S.E. Ceux qui l'ont choisi veulent signifier que le home d'enfants ( ou/et d'adolescents ) qu'ils dirigent, qui peut être fermé et donc réservé à des mineurs réputés dangereux, mène une réflexion intense sur la pédagogie institutionnelle et essaie d'en appliquer les principes sur le terrain.

Centre public d'aide sociale :

Dans chaque commune belge, il existe un organisme, dont le pouvoir de gestion est communal et qui met à la disposition des habitants de la commune divers services sociaux, dont la nature varie d'un endroit à l'autre. Dans les grandes villes, ces centres vont jusqu'à gérer des hôpitaux, des homes de vieillards ou d'enfants. Partout, il y a au moins une équipe de travailleurs sociaux qui rendent des services variés ( par exemple dépannages administratifs, voire financiers ), et qui procèdent éventuellement à des guidances, essentiellement avec des familles socialement défavorisées.

Centre de santé mentale sectorisé :

L'appellation « centre de santé mentale » n'est pas officielle : elle recouvre la plupart du temps le fonctionnement d'équipes multidisciplinaires composées de psychiatres, psychologues cliniciens, travailleurs sociaux et rééducateurs, oeuvrant à des tâches de prévention et de soins dans le champ de la santé mentale. Un certain nombre de ces centres sont reconnus et subsidiés par l'Etat et ceux-là sont intégrés dans une politique de sectorisation géographique, qui prévoit un centre par 50.000 habitants.

Chambre des référés :

Chambre du Tribunal de première Instance prononçant rapidement des jugements provisoires lors de situations urgentes.

Conseil de classe :

Dans l'enseignement secondaire, l'ensemble des professeurs qui enseignent à une classe d'élèves se réunissent régulièrement et passent en revue l'évolution de chaque élève. Il s'agit essentiellement de l'évolution pédagogique, mais on se l'explique si nécessaire par ses problèmes humains et relationnels. On devine à quels abus peut conduire cette excellente intention d'une compréhension globale de l'élève.

Consultant :

Personne qui anime la consultation et reçoit les « clients » : le jeune, sa famille et son réseau de vie. Qualification professionnelle : pédopsychiatre, psychologue ou travailleur social.

Contrat d'apprentissage :

Modalité, protégée légalement, en vertu de laquelle un adolescent apprend son métier chez un patron; ses prestations s'étendent sur deux ou trois ans et ne sont que peu rémunérées; une ou deux fois par semaine, il doit suivre des cours généraux; la qualité de formation de son « patron » est contrôlée.

Délégué permanent :

Membre du « service social » du tribunal ( qualification professionnelle, le plus souvent : assistant(e) social(e) ) il reçoit ses missions entre autres - et des juges, puis des substituts à la jeunesse. Ces missions sont surtout de nature exploratoire (« études sociales ») et psychopédagogique ( assistances éducatives ), ou contrôlante (« surveillance » d'une mesure).

Dessaisissement :

La loi belge sur la protection de la jeunesse permet que le juge de la jeunesse transfère devant une chambre correctionnelle pour adultes, un ou plusieurs délits commis par le mineur de plus de seize ans, après étude sociale et examen médico-psychologique obligatoire mais consultatif. C'est le « dessaisissement ». Le mineur reste cependant sous la responsabilité du Tribunal de la Jeunesse jusqu'à vingt et un ans. S'il commet de nouveaux délits après le dessaisissement, le juge de la jeunesse devra recommencer la procédure s'il veut à nouveau y recourir.

E.O.E.S.E. :

Etablissement d'Observation et d'Education surveillée de l'Etat : institution résidentielle gérée directement par l'Etat ( ministère de la Justice ) et où sont placés surtout des adolescents difficiles ou/et dangereux, à fin d'observation et de rééducation. L'un et l'autre sont constitués en section fermée ( pour mémoire, la loi belge n'autorise pas l'emprisonnement des mineurs plus de quinze jours ), parfois appelée « centre orthopédagogique ».

Examen médico-psychologique :

Terme figurant sur l'ordonnance officielle du magistrat pour désigner l'action d'abord exploratoire qui nous est confiée par eux. Dans cet ouvrage, nous emploierons comme synonyme « expertise », bien que, en droit, ce mot ne soit employé par les Tribunaux de la Jeunesse que lorsqu'ils statuent en matière civile ( par exemple : droit de garde ).

Expertise civile :

Expertise demandée par une chambre civile du Tribunal de première Instance, le plus souvent pour statuer sur le droit de garde d'un enfant, et le droit de visite du parent qui n'en a pas la garde, après séparation des parents. Par extension, cette expertise peut également être demandée par la chambre des référés, le juge de paix, voire le Tribunal de la Jeunesse siégeant en civil.

Home :

Homes d'enfants, homes de jeunes, maisons d'enfants : désignation courante des institutions résidentielles pour enfants et adolescents, « cas sociaux », c'est-à-dire dont la carte d'identité administrative est d'être « placé » par un magistrat et de ne pas présenter primairement de troubles psychopathologiques.

Office de protection de la jeunesse :

(« O.P.J. ») Département ministériel chargé de l'exécutif des décisions prises dans le cadre de la loi sur la protection de la jeunesse. Par exemple, cet office gère les dimensions administratives et financières des placements, mais il participe également au contrôle de leur qualité (« inspections »), et il gère directement les E.O.E.S.E.

« Quart-monde » :

Désigne la partie de la population qui, tout en résidant dans nos pays occidentaux riches, est aussi démunie, économiquement, administrativement et socialement que les populations du tiers monde pour lesquelles sont prévus des programmes de soutien économiques et sociaux ( voir A.T.D., Aide à Toute Détresse ).

Tribunal de la jeunesse :

La plupart des affaires concernant l'intérêt des mineurs d'âge et les actes délictueux dans lesquels ils sont impliqués sont jugés par une section du Tribunal de première Instance appelée Tribunal de la Jeunesse ( avec une section propre du Parquet et des Juges de la Jeunesse ). Son fonctionnement est décrit dans l'introduction de l'ouvrage ( troisième partie ).



Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.



je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 





















































































































































































Le Jeune, le juge et les psy.

Caractéristiques du livre.

Auteurs : Hayez Jean-Yves , Riethmuller Simone, Verougstraete Cécile, Weber Jan.
Editeur : Fleurus, rue Duguay-Trouin, 11, Paris.
Collection : Pédagogie Psychosociale.
Année : 1986 ( dépôt légal : mars 1986 ).
Broché
Pages : 304 pages
Illustration de la couverture : Elisabeth Dirat.
I.S.B.N. : 2-215-00860-1.
Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir.


je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 





















































































































































































Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir



je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be

.....


Fin du dossier






















































































































































































liste des mots-clés du site au 28 septembre 2005.

abus sexuel, accompagnement éducatif, adolescents abuseurs, adolescents, allégation d'abus sexuel, angoisse de séparation, angoisse, anxiété, assuétude, autorité parentale, beaux-parents, besoins psychiques des enfants, bizarrerie sexuelle infantile, cadre thérapeutique, confidences, confidentialité, conformisme, culpabilité, debriefing collectif, délinquance, dépendance, dépression, destructivité, deuil compliqué, deuil pathologique, éducation sexuelle, enfant abuseur, enfants, énuresie, éthique, équipes SOS-Enfants, famille, famille reconstituée, Familles restructurées, guerre, identité, infanto-juvénile, intervention de crise, Jean-Yves Hayez, jeux sexuels, livres, mendiants, mort, mort d'un proche, mots-clés, pédopsychiatrie, perversion sexuelle infantile, perversion sexuelle, peur, pornographie, protection, psychiatrie de liaison, psychothérapie, publications, relation de soin, réparations, réseau de santé, sanctions, secrets de famille, séparation parentale, sexualité infantile, sexualité normale, signalement, soins pluridisciplinaires, stress, SOS-enfants, suggestibilité, syndrome de stress post-traumatique, traumatisme psychique, trouble de l'endormissement, trouble du comportement, trouble psychique, urgences, violence, vulnerabilité.