Les jeux vidéos rendent-ils violents ? Chattez avec JY Hayez

(13/03/2009) 


( chatts du journal "le soir" - jeux vidéos et violence )

 

 

 

13h02

Jean-Yves Hayez:  Bienvenue à tous et toutes. Nous sommes disponibles dès maintenant pour commenter ensemble ce drame tellement contemporain.

 

13h03

Jean-Yves Hayez:  Ce drame est vraisemblablement au carrefour d'une construction très dysfonctionnelle de sa personnalité par l'adolescent et d'une ambiance environnementale qui facilite chez tous les passages à l'acte même graves.

 

13h05

[Commentaires de la part de questi]

gelder ledger, et l'histoire de l'anagramme? Vous en pensez quoi?

 

13h07

[Commentaires de la part de 2manynotes]

toujours un bouc émissaire quand j'étais ado c'était la télé qui était la cause de tous les maux. Maintenant on ne parle plus du tout de l'influence de la télé... Alors que les programmes proposées actuellement sont bien plus violents et explicites qu'il y a 25 ans...

 

13h07

[Commentaires de la part de Lex Luminus]

Bonjour, je suis un très grand consommateur de jeux vidéos et suis très loin d'être devenu un tueur fou. Nous sommes énormément dans ce cas. Stigmatiser cette pratique ludique n'est pas une solution à un problème. N'y a-t-il jamais eu de violence avant les jeux vidéos ? Ceux-ci ne font que refléter la réalité du monde et non l'inverse.

 

13h07

[Commentaires de la part de Laurette]

On donne pour premier coupable de ce genre de drames les jeux vidéo... pensez-vous que ce soit le cas?

 

13h07

[Commentaires de la part de Fabian]

Ne pensez-vous pas que le fil entre le passage à l'acte et le réalisme et les valeurs est de plus en plus fin ? Est-ce pour autant les jeux vidéos qui ont provoqués ce changement...

 

13h07

[Commentaires de la part de JB]

Les jeux vidéos permettent à l'ado de se réfugier dans un monde virtuel lorsque les contraintes de la vie réelle ne lui plaisent plus. Il n'apprend plus à se contrôler, à canaliser ses émotions et pulsions, mais à les exprimer.

 

13h07

Jean-Yves Hayez:  @questi: il s'agit du drame précédent de Termonde. Il n'est pas impossible que la personnalité très probablement schizophrénique de Kim ait été encore un peu plus embrouillée par l'anagramme possible de son nom. Mais de toute évidence, il y avait de gros courts circuits dans sa tête.

 

13h07

[Commentaires de la part de Guest]

Je ne comprend pas les parents qui laissent les enfants jouer à des jeux qui ne sont pas fait pour eux et qui ne sont pas de leur âge."Ce n'est qu'un jeu".... très souvent a même réponse.

 

13h07

[Commentaires de la part de Stephant Thys]

Toujours la faute aux jeux vidéos et à la violente musique...c'est complètement stupide de limiter ces drames à ça. Un adolescent connaissant les limites du virtuel et ayant reçu une éducation digne de ce nom sait qu'il ne faut pas agir de la sorte. Par ailleurs dans cette affaire je tiens a rappeller l'arsenal que detenait le père du jeune homme était dans une armoire et une table de nuit, non dans une console ou un ordinateur.

 

13h08

[Commentaires de la part de JB]

De plus, l'ordinateur l'enferme dans une "vision tunnel" qui le déconnecte totalement de la réalité. Je me demande dans quelle mesure un jeune qui "pète un plomb" ne reproduit pas dans sa tête cette vision tunnel, ce qui le déconnecte de tout ce qui pourrait le ramener à la raison.

 

13h08

[Commentaires de la part de Gaet]

Le jeu vidéo est assez récent, notamment dans sa force actuelle. Ne pensez-vous pas que la plupart des "adultes" qui incriminent les consoles et autres jeux de tir sont des personnes qui sont dépassées par cette évolution et qui n'y connaissent pas grand chose. Si on devait laisser la parole aux joueurs, qu'ils soient adultes ou adolescents, le discours serait probablement totalement différent.

 

13h09

Jean-Yves Hayez:  A propos des jeux vidéo, je suis également très perplexe. C'est un peu simpliste. Peut-être ont-ils pu faciliter un petit coup de pouce final. Mais je pense surtout qu'ils servent de défouloir, de punching-ball pour l'agressivité des adolescents. Il faut y regarder à deux fois avant de déconseiller un usage modéré.

 

13h09

[Commentaires de la part de Marel]

Vous ne trouvez pas que l'explication du "jeu vidéo violent" est devenue somme toute surfaite? Les médias ne parlent en effet jamais des études positives sur le sujet.

 

13h09

[Commentaires de la part de Lex Luminus]

J'ai beaucoup joué étant petit et les jeux vidéos m'ont au contraire appris à m'ouvrir au monde, développer des réflexes, des raisonnements et des réflexions. Des jeux de stratégie sont excellents pour le développement de l'enfant. Qu'en pensez-vous ? De même, les jeux violents ne sont-ils pas une manière de libérer cette part de haine et de violence qu'il y a en chacun de nous ?

 

13h09

[Commentaires de la part de Arnaud]

Bonjour docteur, je me suis quelque peu renseigné sur le sujet avant cette séance de chat et j'ai eu connaissance du rapport publié par un observateur de l'onu déplorant les disfonctionnement dans le système éducatif allemand. Ceci est un paramètre à ne pas négliger

 

13h10

[Commentaires de la part de Yannick]
M. Hayez, Bonjour. Des cas comme nous les avons observé les dernières semaines (KIm, Winnenden,...) ne sont-ils pas inévitables? Il s'agit de cas tellement exceptionnels, des 0,1% qu'on ne pourra jamais contrôler, selon mon avis. Qu'en pensez vous?

 

13h10

[Commentaires de la part de Johan]
Bonjour, je me pose la question de savoir pourquoi on parle tant de l'effet des jeux vidéos dans ces deux cas, alors que pour Kim De Gelder, il y avait un problème d'isolation important et que pour le cas en Allemagne, on peut se poser bcp de questions par rapport au nombre d'armes possédées par les parents du meurtrier.

 

13h10

[Commentaires de la part de Marquis]
Bonjour. Ne trouvez-vous pas que la diabolisation de certaines causes possibles d'un trouble comportemental grave comme celui qu'on vient de vivre est une solution un peu simpliste et certainement pas assez nuancée.

 

13h10

Jean-Yves Hayez:  @JB: je suis également sceptique aussi en ce qui concerne la déconnexion par l'ordinateur qui se prolonge dans la réalité. Je crois qu'au fil du temps, ce jeune avait concocté un projet de vie dépressif-agressif et qu'il s'est donné le droit de le réaliser en se mettant en plus en spectacle suprême. Plus que l'ordinateur, ce sont des messages sociaux contemporains qui ont dû faciliter les choses.

 

13h11

[Commentaires de la part de Marcel]
Il y a tout de même une différence entre un jeu de tir à l'aide d'une souris et le maniement précis d'une arme à feu?

 

13h11

[Commentaires de la part de Fabian]
les jeux vidéo rendent les jeunes plus violents seulement si ces derniers manifestent déjà par ailleurs de l'agressivité

 

13h11

[Commentaires de la part de Martin]
Personnellement, je ne pense pas que ce soit les jeux vidéos la cause mais plutot une condition sociale. Je suis un adolescent et j'aime les jeux vidéos. Mais j'ai aussi une vie sociale à coté et je ne me réfugie pas dans un monde virtuel. L'adolescence n'est pas facile à vivre, il y a plein de questions à se poser et de choix a faire. Etre entouré et aimé est très important. Ces jeunes n'ont pas eu la même chance que moi et je pense que c'est plutot de ce coté là qu'il faudrait trouver l'erreur

 

13h11

[Commentaires de la part de gk]
je trouve très très limite le raccord jeux vidéos / violence IRL. c'est très réducteur. j'ai joué pas mal à des jeux vidéos étant plus jeune, Counter-Strike notamment, même fait des tournois certains week-ends et autres... Et je me suis jamais baladé dans mon ancienne école avec un flingue... :/

 

13h12

[Commentaires de la part de En @parté]
"Drame tellement contemporain", dites vous. Et si on arrêtait de crier aux loups, de stigmatiser à outrance la jeunesse, cette "Bof Génération" gagnée par la décadence, les futilités, le matérialisme. Ils ont beau dos les jeux vidéos, le web et tous les technoïdes. Et si le vrai coupable, c'était le monde ultralibéral dominé par les Adultes dits responsables qui cultivent plus que jamais cynisme, individualisme, nihilisme et culte de la performance ! Qu'en pense le Pr Hayez et ses théories souvent conservatrices, réactionnaires, et truffées de sentiments idéologiques et moraux ?

 

13h12

Jean-Yves Hayez:  @Arnaud: il y a des dysfonctions dans tous nos systèmes éducatifs et dans nos messages sociaux. Nous donnons beaucoup trop le message que toute limite est ringarde et condamnable. Certains jeunes ne sont plus retenus de l'intérieur par une limite sociale qui garantit la vie de l'autre. Dans cette perspective, Madoff est bien plus incriminé que Counter Strike.

 

13h12

[Commentaires de la part de koinsky]
Bonjour, pointer un faux coupable du doigt est toujours un bon moyen d'occulter un problème sociétal plus profond, vous ne croyez pas ? On en revient au problème du bouc émissaire...

 

13h12

[Commentaires de la part de frans]
Ne pensez-vous pas que ces crimes abominables ne sont en réalité que les symptômes d'un mal beaucoup plus profond dans notre société? Il est absurde d'en faire porter le chapeau uniquement aux jeux vidéos, non! Quel devrait être selon vous le rôle de l'école par rapport à cela?

 

13h12

[Commentaires de la part de Gaet]
@ fabian: ou au contraire...les jeux vidéos permettent de canaliser la violence de certains.

 

13h12

[Commentaires de la part de Ollai]
Ce garçon avait surtout un père irresponsable : laisser son fils - qui avait des problèmes de dépression ainsi que psychiatriques - s'entraîner au tir, et laisser traîner une arme chez lui... c'est vraiment jouer avec le feu...

 

13h13

[Commentaires de la part de Lex Luminus]
La violence évolue sans doute avec le temps. Au 16ème siècle par exemple : ni jeux vidéos, ni cinéma, ni musique hard, ni actualités sanglantes... moins de violence ?

 

13h13

[Commentaires de la part de Marquis]
Le manque de repères et de discipline du système éducatif actuel n'est-il pas la vraie raison de cette dérive ?

 

13h13

Jean-Yves Hayez:  @Yannick: oui, je suis tout à fait d'accord. Il y aura toujours des gens qui construisent leur personnalité de manière extrêmement négativiste et aujourd"hui, pas mal de paramètres environnementaux leur donnent une sorte de coup de pied au derrière pour s'exprimer. On peut s'attendre à une ou deux tueries de ce type par an dans le monde.

 

13h14

[Commentaires de la part de Fabian]
@gaet je joue a GTA4 pour me destresser de ma journée mais pas pour canaliser une quelconque violence... étant donné que je ne suis pas violent dans ma vie de tous les jours

 

13h14

[Commentaires de la part de J-P Vlasschaert]
Professeur, dans les rayons "jeux video", les jeux qui mettent en scène la violence et proposent aux joueurs d'y "participer" sont largement majoritaires. Les recherches menées jusqu'à présent ne permettent peut-être pas (encore) de souligner leur impact sur le comportement. Cependant, les rayons de nos magasins sont aussi une "vitrine" de notre société (de nos valeurs notamment). La mise en scène ainsi proposée ne vous semble-t-elle pas participer à une sorte de banalsation de la violence, à une image tronquée de notre société, ne souligant que des aspects négatifs ?

 

13h15

[Commentaires de la part de Martin]
il faudrait accordé plus d'importance au sport ! c'est un bon moyen d'avoir une vie sociale, de faire des rencontres et d'avoir des relations, des propos nuancés et avis différents. De plus les jeunes peuvent s'épanouir et se défouler.

 

13h16

[Commentaires de la part de Stephane Thys]
Il serait temps que les médias cessent d'incriminer les jeux vidéos. J'aime me défouler le soir en ligne sur Halo 3, ce n'est pas pour autant que je suis un sanguinaire. la plupart des joueurs sont dans mon cas de figure. Docteur avez une explication sur le fait qu'une vague de meurtres sanguinaires se produit ces dernières semaines? depuis De gelder ca s'enchaine très vite. Les médias auraient ils trop médiatisés cette affaire? les attaques dans les écoles en témoignent aussi... tout me semble pari de Termonde

 

13h16

[Commentaires de la part de En @parté]
Lex Luminus a tellement raison. Combien d'époques bien plus barbares et violentes que ce siècle contemporain... Arrêtons de (nous) faire peur. La folie des hommes est aussi vieille que le monde. Et des "drames" comme ceux là, il y en a toujours eu, et il y en aura toujours

 

13h16

Jean-Yves Hayez:  @En@parté: je vous laisse bien sûr la responsabilité de votre opinion à mon égard dans laquelle je ne me reconnais pas. Pour moi, dans ce cas-ci, la responsabilité de ce qui est arrivé est partagée: le jeune a choisi de laisser libres court à une destructivité qu'il pouvait éviter. Et comme je l'ai dit plus haut, beaucoup de paramètres environnementaux l'ont aussi poussé dans le dos. Pas mal d'entre eux sont en effet caractéristiques d'une société ulta-libérale, comme quoi, vous voyez, nous pouvons être d'accord sur pas mal de choses.

 

13h16

[Commentaires de la part de koinsky]
@Vlasschaert : vous avez une vision erronée du panel de jeux proposés sur le marché. Pas sur que les jeux violents y soient la majorité. Je me renseigne.

 

13h16

[Commentaires de la part de publius101]
Faute d'une étude scientifique et exhaustive de la question, je veux bien admettre que les jeux video pourraient être un facteur de risque et rien de plus. Ne faut-il pas chercher les causes de la violence ailleurs, dans le mal d'être des jeunes et de l'absence de repères ( que ce soit religieux, philosophique ou politique ). Pas de limite sociale comme vous l'aviez bien expliqué. QUESTION: Que faut-il imaginer ( même si c'est théorique, voire improbable ) comme chemin pour sortir de ce système infernal ?

 

13h17

[Commentaires de la part de JB]
L'adolescence est l'âge où l'ado doit toucher ses limites, créer ses repères. Dans le jeu vidéo, TOUT est possible. Comment l'ado n'en pâtirait-il pas dans la construction de sa personnalité ?

 

13h17

[Commentaires de la part de Ollai]
Les jeux de tirs à la première personne (Counter Strike, Quake, etc...) sont à la base conçus pour entretenir une communauté virtuelle qui parle de tout et de rien autant qu'elle ne joue... Ces jeux se pratiquent en équipe et développe pas mal de capacités de réflexions, réflexes et concentration. Après, tout le monde n'a pas le même point de vue...

 

13h18

[Commentaires de la part de koinsky]
Pour info, la liste des meilleures ventes, vu sur le site micromania :

 

13h18

[Commentaires de la part de koinsky]
Empire Total War-- Stratégie-- 2 2 Dawn Of War 2-- Stratégie-- 3 3 Football Manager 2009-- Gestion-- 4 4 Les Sims 2 Double Deluxe-- Gestion-- 5 5 Gta Iv

 

13h18

[Commentaires de la part de JB]
Il y a cinquante ans un ado lambda sortait se défouler dans la rue avec un ballon de foot ou son vélo, faute de lieu virtuel où se réfugier. Aujourd'hui il lui est tellement plus facile de se réfugier dans un jeu vidéo que de faire l'effort de pousser la porte du monde réel. Tout est dans l'équilibre !

 

13h18

[Commentaires de la part de Arnaud]
Ces produits vidéoludiques "violents" sont destinés à un public averti, comme les filsm. le signe PEGI (instauré par l'UE) est là pour avertir de l'âge requis pour chaque jeu. Cependant, la sensibilisation des parents envers les jeux vidéos n'est pas aussi poussée que celle envers les films

 

13h19

Jean-Yves Hayez:  @J-P Vlasschaert: oui, c'est ce que je pense aussi. Les jeux vidéo agressifs sont le miroir d'une violence et d'une toute-puissance qui régissent pas mal de nos rapports sociaux. Oui aussi, le jeune a symbolisé ce qu'est le fonctionnement négatif de notre société par cette violence gratuite et organisée, mais aussi par sa mise en scène qui a abouti à une magnification de son acte dans les images: le mal qui était en lui et qu'il a exprimé a obtenu la vedette mondiale. Ainsi en va-t-il dans la vraie vie. Ce sont souvent les pires que l'on porte au pinacle.

 

13h19

[Commentaires de la part de koinsky]
Le premier jeu vraiment violent arrive en 5ème place du top des ventes actuel.

 

13h19

[Commentaires de la part de en @parté]
"laisser libres court à une destructivité qu'il pouvait éviter". Allons, M.Hayez. Comme si toute pulsion de mort, était gérable, contrôlable, maîtrisable. C'est un peu court, précisément. Une fois de plus, une vision culpabilisante et moralisatrice des comportements humains...

 

13h19

[Commentaires de la part de Anne]
Nest-ce pas plutôt la violence existante dans la réalité qui détermine le succès des jeux vidéos violents? Précédemment on incriminait la télévision. Il paraît aussi que j'ai été définitivement traumatisée dans mon enfance car j'ai lu de nombreux livres de la Comtesse de Ségur.

 

13h19

[Commentaires de la part de Guest]
L'éducation des parents et l'environnement est selon moi bien plus en cause que le fait d'avoir jouer à un jeu vidéo! Il ne peut pas y avoir une seule cause distincte à ce genre d'acte, mais ça rassure de le croire

 

13h20

[Commentaires de la part de JB]
@koinsky : nous parlons bien d'une minorité, effectivement (et heureusement)

 

13h20

Jean-Yves Hayez:  @JB: ma réponse continue à être plutôt non, si du moins dans la vraie vie les parents et les autres adultes mettent en place une socialisation raisonnable dans laquelle l'adolescent doit parfois renoncer à sa toute puissance. Si c'est le cas, il peut être utile au contraire qu'il connaisse dans l'imaginaire des moments où il est vraiment tout puissant et c'est cette fonction que peuvent remplir les jeux vidéo.

 

13h21

[Commentaires de la part de Raigyo]
Bonjour. Plus que les jeux, les médias journalistiques ne sont-ils pas aussi responsables? En effet systématiquement après ce genre de drame, ils font une publicité au tueur lui donnant une visibilité et surtout en faisant de lui une espèce d'antihéros qui ne demande qu'à trouver des challengers... Ces carnages sont souvent des suicides mis en scène avec l'idée pour le tueur de faire parler de lui longtemps après sa mort...

 

13h21

[Commentaires de la part de Marquis]
Avec mes soldats de plombs ou dans les histoires de nous inventions avec mes copains cachés dans les buissons du curé, tout était aussi possible dans notre imagination. Plus tard en lisant Homère, je me suis senti Ulysse tout puissant pendant un instant. Max Payne aujoud'hui est trop torturé pour me faire rêver mais le jeu était vraiment très fun.

 

13h21

[Commentaires de la part de Fabian]
de toute façon on peut toujours faire l'amalgame entre jeu vidéo violent et agressivité mais combien jouent à ces jeux sans l'être

 

13h22

[Commentaires de la part de Guest]
ce genre de drame est arrivé aux USA bien avant l'apparition des jeux vidéo ultra violent.

 

13h22

[Commentaires de la part de Vincent Hulin]
Les medias ont quand-meme cette fuite en avant en accusant toujours les jeux videos ou meme le cinema d'engendrer de tels drames, mais QUID des journaux televises (TF1, RTL,...) qui ne montrent QUE des images violentes ou raccoleuses pour vendre des parts de marche? Qu'ils commencent par balayer devant leurs propres portes avant d'imcriminer autrui...

 

13h22

[Commentaires de la part de Marquis]
Les époques changent, les loisirs changent, l'être humain reste un être humain avec ses forces et ses faiblesses.

 

13h22

[Commentaires de la part de Guest]
Monsieur Hayez, ne pensez-vous pas que le fait d'en parler à la télé, dans les journaux etc... soit une mauvaise chose? Est-ce que ce genre de personne peut prendre exemple sur un fait qui s'est passé précédemment? Biensur les médias se sentent obligés d'en parler vu le nombre de lecteur et l'audimat que cela génère mais j'ai l'impression que ce n'est pas une bonne chose que de parler de ces choses là. Je pense pas qu'il faille en faire un sujet tabou mais je pense que la violence est trop présente dans les journaux.

 

13h23

Jean-Yves Hayez:  @En @parté: je suis largement d'accord avec ce que vous dites. Il faut que nous rappelions bien et souvent de tous les aspects positifs et sociables du monde qui existent également et peut-être même surtout.
Néanmoins, ce qui change aujourd'hui, c'est la puissance technique des moyens mis à la disposition de ceux qui cherchent à être violents. En 1910, Tim n'aurait probablement eu qu'un couteau à sa disposition et un groupe d'adolescents qu'il aurait agressé l'aurait vite terrassé.

 

13h23

[Commentaires de la part de guenièvre]
Tout est question d'équilibre, d'éducation des parents et de l'entourage, des influences exercées sur la personne (jeune ou pas).

 

13h24

[Commentaires de la part de Fabian]
y'a toujours une image de KIM sur le site du VIF.... au dessus de l'onglet FUN .... histoire de pas oublier

 

13h24

[Commentaires de la part de JB]
"Derrière l'ordinateur, je suis connecté au monde entier mais déconnecté de mon voisin."

 

13h24

[Commentaires de la part de wendy]
Les collectionneurs d'armes et fanatique de club de tir ne sont pas toujours les plus ouverts . sans être d'extrême droite et sont souvent pour une société dure et ils sont peu enclin à comprendre les faiblesse des autres e en particulier des ados.

 

13h24

[Commentaires de la part de publius101]
Pour relancer ma question ci-dessus. Comment pourrait-il renoncer à sa toute puissance, si l'ado n'a pas de repères ou de limite sociale.

 

13h26

[Commentaires de la part de sébastien]
Moi ce que je trouve abérant c'est la banalisation de la violence et la passivité des gens fasse aux violences subie, les gens trouvent ca de plus en plus normal et ne sont même plus choqué par les événements

 

13h26

Jean-Yves Hayez:  @Vincent Hulin et Guest: l'influence des médias constitue tout au plus un facteur d'appoint et pas fondateur d'actes aussi graves. Rappelons-nous néanmoins que les médias devraient davantage nous présenter les aspects sympathiques et positifs du monde et pas seulement les catastrophes. Davantage que les médias, c'est la fascination par l'image qui a peut-être joué un rôle d'appoint plus grand. Aujourd'hui, nous sommes tous avides de voir toutes les images possibles et de nous montrer dans toutes sortes d'images. A cela, Tim a peut-être été sensible. Il a peut-être voulu s'offrir le suicide le plus agressif et le plus médiatisé du monde.

 

13h27

[Commentaires de la part de Adrien]
Je dirais même qu'il est probable que les jeux vidéos ont été une sorte de défouloir tampon avant le passage a l'acte de cet individu. Le fait que cette personne aie joué a des jeux vidéos violent soit une conséquence d'une novrove antérieure et non la cause.

 

13h27

[Commentaires de la part de koinsky]
Pour aller plus loin, toute forme d'expression, artistique, politique, ou autre, est susceptible d'être reprise et canalisée en violence. Télé, jeux vidéo, musique. Même certains épisodes peu glorieux de l'humanité comme la montée du nazisme, sont encore repris de nos jours par des individus instables et servent à justifier leur besoin de violence. On ne pourra jamais agir à tous ces niveaux et puis, le faut-il vraiment ? Créer un monde parfait aseptisé ne ferait que rendre les gens encore plus barges...

 

13h27

[Commentaires de la part de Marquis]
Et Vil Coyote qui voulait tuer Beep Beep, combien d'ados perturbés ? :-)

 

13h27

[Commentaires de la part de Arnaud]
Les media plus dangereux que les jeux video violents ?

 

13h28

[Commentaires de la part de Martin]
@ sébastien, je ne pense pas que les gens ne soient pas choqués ! au contraire cela effraie. Par contre là ou je suis d'accord, plus on en parlera et moins bien ça ira.

 

13h28

[Commentaires de la part de en @parté]
"Le mal qui était en lui" (sic). On y revient: le bien/le mal, les possédés/les équilibrés, etc. Dans les gènes, tant qu'on y est ! Les ados sont ce que les adultes sont.

 

13h29

[Commentaires de la part de JB]
Je n'ai toujours trouvé aucun argument convaincant qui me fasse oublier l'idée qu'un adolescent équipé d'un ordinateur, d'un gsm, d'une télé et de tous ces virtualisateurs court bien plus de dangers que l'ado de la guerer des boutons.

 

13h29

[Commentaires de la part de dominique zenner]
je crains que le harcèlement et "être la risée" sont bien plus nocif que les jeux vidéo, j'ai 54 ans et j'en ai encore des (sérieux) séquels.

 

13h29

Jean-Yves Hayez:  @publius101: question très importante! L'éducation à la socialisation se fait dès que l'enfant a deux trois ans. Il faut pouvoir lui dire non à l'occasion et tenir bon. On ne commence pas cela lorsqu'il a treize quatorze ans. S'il a pris de bonnes habitudes de socialisation, habituellement, son adolescence se passe non sans remous, coups de griffe et transgressions mineures, mais sans drame. Corrolairement, notre message de vie sociétaire est trop caractérisée par le refus des limites, le droit pour chacun de se réaliser de façon extreme et cette recherche de plaisir, confort et puissance par les adultes n'aide évidemment pas les adolescents à se modérer. Balayons devant notre porte.

 

13h29

[Commentaires de la part de mariam]
Je pense qu'au fond du problème est le perte de la valeur l'une vie humaine, au niveau mondial. Qu'est un meurtre d'une dixaine de personnes comparé au massacres qui sont tolérés du monde politique comme à Gaza, en ex-Jugoslavie, au Darfur ? Et les milliers de personnes qui meurent par manque des plus simples médicaments parce que leur livraison au pays pauvres n'est pas rentable pour nous riches Européens ?

 

13h30

[Commentaires de la part de sébastien]
sinon pour en revenir au jeux vidéo depuis tout petit je regarde des mangas comme dragon ball Z qui est d'une violence sans parreille et je joue au jeu vidéo violent également c'est pas pour autant que mon sens moral et la barrière du bien et du mal est franchie, c'est un équilibre mental que les parents et je dirais en plus large l'éducation se dois de nous inculqué.

 

13h31

Jean-Yves Hayez:  @JB: moi non plus. Dénoncer l'ordinateur est une façon simpliste et injuste d'échapper à un questionnement sur nous-même. Par exemple, j'ai déjà évoqué l'éducation à la socialisation. On pourrait mettre en question aussi la qualité de présence, de disponibilité et de communication authentique que nous offrons à nos jeunes. Mais des facteurs comme ceux-là sont plus désagréables à regarder en face que l'accusation de l'ordinateur.

 

13h31

[Commentaires de la part de babil]
Que peut-on dire de son annonce sur une chatroom de son acte? quelles limites y mettre aussi. LEs discussions qui y ont cours échappent souvent à tout controle

 

13h32

[Commentaires de la part de Martin]
@ JB , je suis adolescent et mon ordinateur et mon GSM ainsi que ma TV me permettre une ouverture sur le monde et les autres.

 

13h32

[Commentaires de la part de Jacques]
J'ai joué à des jeux en réseaux pendant plus de 5 ans (j'en ai 23 ans aujourd'hui) pour m'amuser voire même en compétition. Ces années passées à jouer à des jeux de guerre -comme on les caractérises aujourd'hui- ont été un expérience humaine inoubliable, ce jeu en équipe -Counter-strike- m'a permis de faire connaissance avec des personnes qui sont aujourd'hui des amis depuis plus des années. Les jeux de combats sont, certes peut-être un déclencheur d'un mal intérieur, mais en aucun cas créateurs de ce mal. Les personnes "faibles" (peut-être pas le bon mot) psychologiquement peuvent être influencé par des centaines de choses différentes (chasse, sports de combat, l'armée, les films, etc...). Ne stigmatisons pas.

 

13h33

[Commentaires de la part de SEB]
L'annonce sur une chatroom a été démentie

 

13h34

Jean-Yves Hayez:  @babil: cette annonce semble être un hoax. Ceci dit, quant au fond de votre question, beaucoup de conversations et décisions de nos adolescents échappent à notre contrôle. Il faut l'assumer sans devenir paranoïaque. Si on veut qu'ils restent suffisamment sociables, interrogeons plutôt notre témoignage de vie d'adulte, notre capacité au dialogue, etc. Ceci dit encore, des saines limites que nous pouvons justifier ont du sens, mais il serait angélique d'imaginer qu'ils y obéissent comme de bons petits soldats.

 

13h34

[Commentaires de la part de SEB]
je trouve ridicule cette mise en cause systématique des films/ jeux vidéos.

 

13h35

[Commentaires de la part de koinsky]
ps : bien sûr, il faut agir contre les néo-nazis, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit hein ;-) j'aurais pu prendre un meilleur exemple.

 

13h35

[Commentaires de la part de mona]
nos enfants non plus de répères la seule cause est notre sociétz

 

13h35

[Commentaires de la part de sébastien]
de nos jours je suis désolé mais même le journal de 20h est plus violent que certain jeux vidéos car cela montre une réalitée.

 

13h36

[Commentaires de la part de SEB]
On apprends que le tueur était dépressif et avec de sérieux problemes psychologiques, et qu'il jouait au jeu vidéo.. Bingo c'est la faute des jeux.. alors qu'il est pourtant évident que ses actes sont liés à ses problemes qui ont sans doute d'autres causes (cadre familial, rapport aux autres, maladies mentales).. Il y a beaucoup de gens qui jouent aux jeux vidéo et qui ne tuent personne.. cela revient à rendre ce facteur non relevant pour trouver les causes de l'acte.

 

13h36

[Commentaires de la part de Jacques]
@sébastien tout a fait d'acord

 

13h36

[Commentaires de la part de Jacques]
Question général: combien de jeunes sur 10 jouent aux jeux vidéos ? 8/10 ?

 

13h37

[Commentaires de la part de SEB]
Il y a d'ailleurs bien plus de "bons pere de familles" qui deviennent violent en voiture et sont bien plus dangereux, que de personnes qui petent les plombs parcequ'ils ont zigouillé du zombie dans un jeu

 

13h37

[Commentaires de la part de JB]
Je regrette, mais lorsque je joue à un jeu qui me permet de choisir dans quelle partie du corps de mon ennemi tirer pour voir son bras, sa jambe ou sa tête voler, j'apprends à banaliser cet acte.

 

13h37

[Commentaires de la part de Jurgen]
La vrai remise en question qui devrait être considérée est la "désimplication" des parents dans leur rôle éducatif. Les parents actuels fuient leurs responsabiliés en s'appuyant sur les sytème éducatif (défaillant) pour justifier l'éducation de leurs bamabins qui leur incombent avant tout!!

 

13h37

Jean-Yves Hayez:  @en @parté: il me paraîtrait dommage qu'on aie la langue de bois et que sous prétexte de modernité, on ne puisse plus se permettre de dire qu'au coeur de l'être humain il existe un combat entre le bien et le mal, la sociabilité et l'égocentrisme, le lien positif aux autres et la destructivité gratuite. Quand nous cédons à la part de mal en nous, je n'ai pas envie d'incriminer principalement ni nos gènes, ni notre souffrance mentale du moment. Nous sommes souvent responsables, parfois avec circonstances atténuantes, des gestes que nous posons. C'est ce que je pense pour Tim. On peut dire qu'il avait été dépressif. Il a néanmoins choisi d'entraîner dans la mort un groupe d'êtres humains et pour cela, il a des comptes à rendre.

 

13h38

[Commentaires de la part de sébastien]
tiens on a trouver un paquet de petit lu dans son sac, il faut les interdire il ont une influance sur son cerveau ... poussé a l'extrême voila ce que donne l'accusation des jeux vidéo ;)

 

13h38

[Commentaires de la part de JB]
Lorsque je lis un livre et que j'imagine la même chose, cela reste du fantasme et c'est son rôle !

 

13h38

[Commentaires de la part de Martin]
@ Jacques 10 sur 10, je connais pas un ado (garçon) qui n'y joue pas ! cette question me fait penser a une chose pourquoi n'y a -t-il que des garçons qui commettent ce genre d'actes? les filles ont une meilleure vie sociale et moins de problèmes?

 

13h38

[Commentaires de la part de mona]
il y a des signes pour notre futur ex : cette crise il faut absolument que nous changions tous notre mode de vie pour le futur de nos enfants

 

13h38

[Commentaires de la part de Jacques]
@JB tout à fait d'accord mais là, nous touchons un autre point, laisser une enfant de 10 ans jouer à des tels jeux ... comme je l'ai dit, j'ai eu ma phase jeux vidéos pendant quelques années mais ils étaient hors de question que mes parents m'autorisent à jouer à des jeux comme ça avant 14-15ans

 

13h39

[Commentaires de la part de Martin]
@JB comme dit avant (par qqn d'autre) entre cliqué sur sa souris et visé un bras avec une arme, je pense qu'il y a de la marge !

 

13h39

[Commentaires de la part de Arnaud]
Livres, films, jeux video ,... les médias s'adressent à des catégories d'age.

 

13h39

Jean-Yves Hayez:  @koinsky: bien d'accord avec vous. Vive la créativité originale, l'impertinence, le risque pris, le non-conformisme! Un monde aseptisé serait une chose affreuse. Il existe néanmoins une différence qualitative entre toutes ces dispositions intéressantes et le libre parcours donné au pouvoir de destruction que l'on a en soi. Que je sache, le tableau du meurtre reste un des grands fondements anthropologiques de l'humanité.

 

13h40

[Commentaires de la part de Vincent Hulin]
Prenezz le simple exemple de cette page du Soir, dans le coin superieur droit, l'intitule Portofolio 'Photos de la fusillade': titre raccoleur, mensonger (je ne vois aucun fusille!) et desinformatif...mais pendant ce temps-la notre subconscient travaille, cliquons pour voir ce qu'il y derriere....Celui qui a pondu ce titre est pour moi IRRESPONSABLE!

 

13h42

Jean-Yves Hayez:  @Martin: bah, attendez encore un peu. Statistiquement parlant, tôt ou tard, ce sera une fille qui s'y mettra. Ceci dit, les chercheurs disent souvent que le masculin est davantage caractérisé par le mouvement et l'activité physique et le féminin par l'aptitude verbale, donc aussi l'agressivité verbale. Mais bon, en chaque être, il y a une proportion variable de masculin et de féminin et donc, tôt ou tard, ce sera le tour d'une fille biologiquement parlant.

 

13h42

[Commentaires de la part de Jacques]
@Vincent Comment lutter contre cela ? Que peut-on faire ? (non je ne m'avoue pas vaincu, je suis jeune et je suis sûr qu'il y a moyen de conscientiser la presse d'une manière ou d'une autre !)

 

13h43

[Commentaires de la part de ali]
Je suis interpellée par le fait que ce genre de drame soit présenté comme un "phénomène contemporain": à part l'usage d'armes à feu particulièrement meurtrières, est-ce que ce genre de comportement est-il vraiment apparu ces dernières années? N'a-t-on jamais assisté à des "crises" meurtrières d'ados dépressifs et schizophrènes auparavant? A quoi les attribuait-on?

 

13h43

[Commentaires de la part de publius101]
Question : Ces mêmes jeux violents pouraient-ils être utilisés, par des professionnels de la santé mentale, comme moyen thérapeutique ? Si oui, dans quels cas et si les parents peuvent exploiter l'idée ?

 

13h44

Jean-Yves Hayez:  @JB: non, je ne suis pas sûr que la grande majorité des ados apprennent à banaliser dans la réalité ces horreurs agressives que vous décrivez dans les jeux vidéo. Mon impression est que beaucoup ont besoin de ce défoulement imaginaire, sans conséquence, s'ils sont bien socialisés dans la vie réelle. Je préfère savoir qu'un ado joue à cela plutôt qu'à casser les pattes de grenouille ou à brutaliser sexuellement son petit frère ou sa petite soeur.

 

13h44

[Commentaires de la part de Martin]
Merci de votre réponse ! J'attends de voir alors :)

 

13h46

[Commentaires de la part de Vincent Hulin]
@ Jacques, un ancien PDG de TF1 s'est vente publiquement de vendre des parts de cerveau humain lorsqu'une pub pour Coca passait sur sa chaine...les medias appartiennent tous a des groupes economiques tres puissants, la presse en fait partie (il suffit de lire les depeches des agences de presse, toutes proprietaires de puissants Hommes d'Affaires!)...

 

13h46

[Commentaires de la part de Jacques]
Du côté des praticiens, quelle est l'avis sur cette situation ? Influence des jeux des vidéos, importance de l'état psychologique de l'ado ?

 

13h46

[Commentaires de la part de publius101]
L'heure avance vite. Avant la fin, voulez-vous nous conseiller quelques lectures, d'abord vos propres écrits, ensuite ceux d'autres ? Merci !

 

13h46

[Commentaires de la part de koinsky]
Qu'on commence par interdire les armes véritables avant d'interdire les armes virtuelles. L'occasion fait le larron. Avoir l'opportunité pratique de réaliser un crime n'est-il pas un facteur déclenchant primordial chez le candidat criminel ?

 

13h47

Jean-Yves Hayez:  @ali: oui, vous avez raison. Ce qui est contemporain, c'est la puissance des moyens utilisés et la "glorification" du geste accompli par l'image dans le monde entier. Mais ce genre de gestes très destructeurs a probablement toujours existé. Parfois, c'est l'oeuvre de fous, mais il faut néanmoins rappeler que la grande majorité des fous sont plus inoffensif que la grande majorité de la population. Parfois, c'est l'oeuvre de psychopathes et de pervers qui ont existé de tout temps. Parfois, la dépression entraîne un fort négativisme qui pousse aussi au besoin de détruire sans supprimer toute la responsabilité (cfr cas Geneviève Lhermitte).

 

13h47

[Commentaires de la part de Guest]
les jeux vidéo sont un moyen d'évasion de la rélitée prennez l'exemple des jeux vidéo massivement multi joueur dis mmorpg, ce jeu nous demande de devenir un avatar et de l'évolué et d'en augmenter les capacité, la face caché de ces jeux vidéo est le réseau social et la gestion d'équipe, ce sont de réelle mini entreprise avec gestion de personnel et de stock ainsi qu'une gestion sociale des problèmes inter membres alors avant de les critiquer apprenez ce qu'il apporte au jeunes. en effet poussé a l'extrême ils ne sont pas bon mais trouvé moi une seule chose poussée a l'extrême qui n'est pas nuisible a l'être humain.

 

13h48

[Commentaires de la part de Lisa]
Que faut-il faire avec ces jeunes qui ont choisi de "casser" leur vie très tôt?? Un retour dans le "droit chemin" est-il possible??

 

13h49

[Commentaires de la part de sébastien]
apprennez leur a vivre a c'est jeune en les déconnectant du monde tel qu'on le connais et apprennez leur les regle de vie de base en dehors de tout bombardement médiatique.

 

13h50

Jean-Yves Hayez:  @publius101: ils le sont en effet. Il faut distinguer les jeux "simplement agressifs", où l'on tue des ennemis à la guerre, et les jeux dits "ultra violents", où l'on a des points quand on tue des braves gens. En thérapeutique, on utilise les jeux agressifs. Pour plus de détails sur cette distinction, allez voir sur mon site le dossier thématique internet: www.jeanyveshayez.net

 

13h50

[Commentaires de la part de François]
Il faut de la SEVERITE! Croyez moi, rien de tel qu'une prison sursursurpeuplée, comprenant 2m² et aucune toilette pour disuader les délinquants de recommencer!

 

13h50

[Commentaires de la part de publius101]
Merci !

 

13h51

[Commentaires de la part de sébastien]
@ françois : la tu t'attaque au droit de l'homme :p ca ne va pas non plus ^^

 

13h51

[Commentaires de la part de Olivier]
Tous les jeux sont notés, assez sévèrement, indiquant aux parents s'ils contiennent de la violence, de la drogue, de plus un age minimum conseillé est indiqué. Selon moi, les jeux sont bien plus sévèrement notés que le films. Il suffit d'une petite référence sexuelle pour qu'ils se retrouvent notés +16ans. Les parents devraient mieux en tenir compte et avoir un oeil sur ce que font leur enfant. Autre chose : vous parlez des ados qui "s'évadent" et jouent des heures. Pour moi c'est plus un symptome de mal être qu'une réel cause. Quelle que soit l'activité (lecture, jeux vidéeo,..) si elle est pratiquée a outrance elle fini toujours par isoler socialement.

 

13h52

Jean-Yves Hayez:  @François: permettez-moi d'être sceptique. Toutes les recherches disent que les prisons inhumaines favorisent et aggravent la délinquance. Néanmoins, je suis bien d'accord que dès la petite enfance, il faut à la fois écouter et valoriser les enfants, mais aussi les faire obéir à des règles de vie, de socialisation dont on est persuadé de l'importance. Beaucoup de parents aujourd'hui mendient beaucoup trop l'approbation de l'enfant, lui donnent tout ce qu'il demande et ne savent plus dire "non".

 

13h52

[Commentaires de la part de Martin]
@ françois : ou pas ... je pense pas que ça soit la solution au contraire!

 

13h52

[Commentaires de la part de koinsky]
@François, c'est faux, même la peine de mort est réputée inefficace niveau dissuasion (surtout quand le coupable se suicide après l'acte). Regardez les usa

 

13h52

[Commentaires de la part de Guest]
d'accord avec Olivier. Les signes PEGI sont là pour cela

 

13h53

[Commentaires de la part de Martin]
@ olivier ; entièrement d'accord avec vous !

 

13h53

[Commentaires de la part de Lise]
@ François. Je n'en suis pas sur....est ce que ca ne va pas les révolter encore plus et faire pire???

 

13h54

[Commentaires de la part de François]
@Martin: Va faire un tour dans certains pays moins "laxistes" que nous (par exemple maroc, chine,...). les petits délits n'existent presque pas, car on te coupe la main ou pire si tu oses en comettre un... ;-)

 

13h54

Jean-Yves Hayez:  @Guest: vous aussi, je vous invite à aller visiter le dossier thématique internet sur mon site: www.jeanyveshayez.net. De façon générale, les jeux vidéo sont bien plus positifs pour le développement que négatifs. Ce à quoi les parents doivent veiller, c'est à une modération dans l'usage temporel. Mais ceci s'apprend dès 6-7 ans, au moment où l'enfant reçoit sa première console de jeu.

 

13h54

[Commentaires de la part de IQ]
Les jeux ainsi que la violence à la télé ou dans notre société n'a rien avoir. L'origine de ce drame est dû à un mal êtres créer dans le milieu scolaire. Aujourd’hui, dans notre société, les jeunes sont de plus en plus intolérant et agressif envers leurs camarades (en particulier les élèves les plus fragile psychologiquement comme l’auteur des faits). On peut même parler d’harcèlement scolaire vécu par des milliers d’élèves durant tout la durée de la scolarité. Toute cette frustration engendre une colère et une volonté de ce venger. Pour éviter ce genre de drame, la société doit travailler sur l'acceptation de individu tel qu’il est : par exemple : "timide" ou "renfermé", gros, petit, grand, etc. Il faut surtout travailler sur l’intégration de ces jeunes qui ne savent pas ce défendre face à des années de moquerie ou d’humiliation. Je suis sur que le tueur est à l’origine victime de ce genre de pratique. A la base ce jeune n’est pas mauvais il l’est devenu.

 

13h55

[Commentaires de la part de Arnaud]
La sensibilisation des parents est un premier pas vers une protection de nos enfants

 

13h55

[Commentaires de la part de Martin]
@ François : et on t'emprisonne parce que tu ne penses pas comme certaines personnes ! merci mais je suis bien en Belgique à c't'heure

 

13h55

[Commentaires de la part de bruseule]
je vous rejoins un peu tard, mais je voulais lancer une petite réflexion : On a beaucoup plus de preuves que l'alcool rend violent et les cas de dérapages liés à l'alcool sont nombreux. est-ce qu'on l'interdit? non, on insiste sur le fait de le consommer avec modération... ceci doit être de même pour les jeux vidéos, mais aussi les images ultraviolentes (films, internet,...) Les enfants n'ayant pas de limites par nature, c'est aux parents de mettre et maintenir des barrières... Education toujours!

 

13h56

[Commentaires de la part de Arnaud]
Le PEGI ne remplacera jamais les parents ! Au contraire un PEGI +18 ca titille la curiosité des plus jeunes :)

 

13h56

[Commentaires de la part de François]
@Martin: je n'ai pas dis que la bas tout était rose ;-)

 

13h56

Jean-Yves Hayez:  @IQ: oui, bien sûr. On ne le fera jamais assez. Si, comme on le dit, le jeune Tim souffrait de ne pas se sentir accepté, cela ne légitime évidemment pas son geste, mais celui-ci aurait peut-être pu être évité s'il avait vécu dans une ambiance d'accueil, de valorisation et de respect.

 

13h57

[Commentaires de la part de Marie-Thérèse]
@françois: vous racontez n'importe quoi sur le Maroc où vous n'avez surement jamais mis les pieds

 

13h57

[Commentaires de la part de Vince]
Moi je dis, les jeux vidéos c'est bien, GO L4D FFS $$

 

13h58

[Commentaires de la part de Nicolas G]
Tout à fait d'accord avec bruseule !

 

13h58

[Commentaires de la part de JB]
Une des bases pédagogiques de nombreux mouvements de jeunesse est l'apprentissage du sens du concret. Le jeu vidéo s'oppose à cet objectif et joue à contre-courant. Je ne vois pas ce que le jeu vidéo apporte à un jeune. En quoi cela le fait-il grandir et rend-t-il le monde meilleur ?

 

13h58

[Commentaires de la part de publius101]
Excellent chat. J'ai appris beaucoup de choses. Un grand merci à vous, au modérateur, aux participants et au journal Le Soir.

 

13h59

[Commentaires de la part de cedric]
les jeux video sont toujours montres du doigt par les gens qui n y connaissent rien, c est toujours la peur de l´inconnu qui stigmatise. aujourd hui on parle bien plus du fait que ce garcon comme 90% des jeunes de son age avait counter strike sur son pc, et pas du fait que ses parents avaient 30 armes et n etaient pas surveilles par les autorites

 

13h59

[Commentaires de la part de Arthur]
Il y a eu par le passé beaucoup de tuerie de ce genre dans des écoles, du début du siècle jusqu'au année 70, ou l'on peut dire que les jeux vidéo n'existait pas evidemment... Alors ? Ou est le rapport DIRECT avec les jeux vidéo dans ces drames, aussi bien actuel ? La société à les cinglés/malheureux qu'elle produit. Point.

 

13h59

[Commentaires de la part de François]
merci pour cet espace de liberté et d'échange! bon week end à tous ;-)

 

13h59

[Commentaires de la part de JW]
@arnaud: PEGI ne remplace pas les parents mais il est d'une importance cruciale pour informer les parents du contenu et des âges requis pour jouer. Les parents sont responsables d'assurer la continuité de cette protection envers leurs enfants

 

13h59

Jean-Yves Hayez:  @Arnaud: une excellente signalétique n'a d'effets dissuasifs que sur quelques adolescents conformistes et des familles angéliques. Pour la majorité des autres, elle constitue soit rien du tout, soit une provocation à la transgression. Je ne dis pas qu'elle ne doit pas exister, mais c'est une manière très commode de se donner bonne conscience de la part de la communauté adulte et entre autres des marchands. Si l'on veut supprimer les jeux vidéo ultra violents les plus pervers, il faut de vraies interdictions et des interventions policières. Au moins en réduira-t-on le nombre. Je le redis, c'est à partir du témoignage de vie de leurs parents et de la qualité du dialogue que les adolescents font leurs choix les plus responsables.

 

14h00

[Commentaires de la part de Guest]
@JB: le jeux vidéos permet d'entrer en contact avec une communauté, je ne vois pas pourquoi ce n'est pas bon socialement?

 

14h00

[Commentaires de la part de Gaël]
Les médias actuellement ont tendance a considérer les jeux vidéos comme étant la cause, ou du moins, une des causes de ce genre d'évènements gravissimes. Hors, il a été prouvé que la violence, qu'elle soit au théâtre au cinéma ou dans les jeux vidéos permettait d'évacuer des sentiments agressifs chez les spectateurs ( une sorte de purge si on veut ). Ne faut-il pas retourner la situation ? les jeux vidéos sont utilisés comme exutoire et lorsqu'ils ne suffisent plus, la situation dégénère.

 

14h00

[Commentaires de la part de bruseule]
@JB : les jeux vidéos peuvent aider à developper le sens logique, l'observation, les réflexes, etc... Au parents d'aider les enfants à choisir des jeux "intelligents"

 

14h01

[Commentaires de la part de Nicolas G]
Nous ne sommes qu'au début du virtuel. Bientôt, avec les casques 3D, les combinaisons sensitives, etc. l'immersion dans les jeux sera bien plus intense.

 

14h02

Jean-Yves Hayez:  @JB: beaucoup de jeux vidéo sont sympathiques, n'ont rien à voir avec l'agressivité et constituent des expériences de récréation ou d'amélioration des aptitudes intellectuelles tout à fait intéressantes. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'ils rendent le monde meilleur, car peu nombreux sont ceux axés vraiment sur la gentillesse et la solidarité, mais ils ne le rendent certainement pas pire non plus. Quant aux plus agressifs de ces jeux, comme dit plus haut, ils sont le reflet de certaines parties de nos fonctionnements.

 

14h02

[Commentaires de la part de Olivier]
Je trouve ça également énervant. Une violence éclate ---> c'est le jeux vidéos. Affaire classée.

 

14h02

[Commentaires de la part de Peguy]
Pegi c'est pas la panacée non plus. Empire Total War se voit attribué un 16 alors qu'il n'est pas spécialement violent, et bourré de qualités éducatives (illustrés par de nombreux faits historiques, remplis de données intéressantes et faisant appel a des compétences de gestion)

 

14h02

[Commentaires de la part de Lisa]
C'est bien de parler des causes mais faut agir parfois!!!

 

14h02

[Commentaires de la part de JB]
@ bruseule on parle bien des jeux vidéos violents, je crois

 

14h03

[Commentaires de la part de Martin]
Je suis un adolescent équilibré et sans problèmes. Merci papa & maman

 

14h03

[Commentaires de la part de Christophe]
excuser moi si la question a déjà été posé mais est ce que les jeux vidéos violent ne permet pas dans une certaine mesure de pouvoir calmer des pulsions refoulé par le fait de les pratiquer dans un monde virtuel

 

14h03

[Commentaires de la part de ArKeL]
Des fous, il y en a toujours eu !

 

14h04

[Commentaires de la part de Arthur]
Fous le mot est fort...

 

14h04

Jean-Yves Hayez:  Merci pour ce dialogue interactif, vraiment très intéressant. Le drame de Stuttgart ne supprime ni la responsabilité individuelle ni celle de la collectivité. Au-delà d'un autodafé sur les jeux vidéo, ce sont certaines de nos attitudes qu'il faut revoir. Si vous voulez plus d'informations détaillées sur ce que je pense d'internet et des jeux vidéo, je vous renvoie une fois encore au dossier thématique qui lui est consacré sur mon site: www.jeanyveshayez.net Bon week-end à toutes et tous.

 

14h04

Le Soir:  Ce chat est terminé. Si vous souhaitez poursuivre et enrichir la discussion, postez vos commentaires sur notre forum les jeux vidéos rendents-ils les jeunes violents

 

14h04

[Commentaires de la part de Guest]
il faut arreter d'incriminer les jeux videos...JE suis moi même criminologue, travaillant dans la justice et fan de jeux videos depuis mon enfance....

 

14h05

[Commentaires de la part de Martin]
@ Arkel : et il y en aura toujours, fort heureusement d'ailleurs

 

14h05

[Commentaires de la part de Denys]
Rien à faire, parler de liens entre jeux vidéos et violence est un pur non-sens. Demandez à Michel De Meulenarer!!

 

14h05

[Commentaires de la part de Nicolas G]
"Aaaah, je suis mort !" Les enfants ont toujours joué à des jeux où on tue les gens : cowboys et indiens, policiers et voleurs... Nous ne sommes pas tous devenus des tueurs. Je me pose la question concernant l'accessibilité des armes et la responsablilité des parents ! Aux parents de canaliser leurs enfants, fixer des limites quand aux durées de jeu et... de mettre leurs armes sous clé !

 

14h05

[Commentaires de la part de jakala642]
est ce vraiment les jeux vidéo source de la tierie de hier? Ou peut-être les fillesd pas assez concilliant Moralité les jeunes filles devrait être moins farouche

 

14h06

[Commentaires de la part de Arthur]
Des gens qui se sentent incompris et en veulent au monde entier il y en a beaucoup. Sauf que certains pratiquent le tir... Et on un arsenal chez eux... Sans parler du contexte psychologique... Familiale...

 

14h06

[Commentaires de la part de JB]
Merci pour vos éclaircissements.

 

14h06

[Commentaires de la part de Olivier]
L'ado de la tuerie d'hier était entouré d'armes. Pas forcément de jeux vidéo.

 

14h06