La prise en charge des abuseurs sexuels; le traitement des abuseurs sexuels; la prise en charge des délinquants sexuels; le traitement des délinquants sexuels


Dossier confectionné par J.-Y. Hayez (1)    
20 août 2007    

... spankung 2 ...


I. Ce dossier concerne d'abord les mineurs d'âge auteurs, principalement les adolescents. Ils sont incriminés parfois à raison et parfois à tort, car les soi-disant abus n'en sont pas toujours.

Ceci est traité dans l'article «  Ados auteurs d'abus ou de pseudo-abus  »

Cette question des mineurs auteurs est également traitée dans le livre

... La sexualité des enfants ... « La sexualité des enfants », p. 99-105 et p. 255-257.

L'un ou l'autre échange de courriel illustre la question du doute, doute qui règne parfois à propos d'activités sexuelles entre mineurs : simples jeux ou abus, ou un entre-deux ?

II. Dans l'excellente émission télévisée « Faits divers » ( RTBF : José Dessart Léon Michaux ; 1999 ), je donne mon avis sur des abus sexuels contre de très jeunes enfants. Retrouvée par hasard en 2010, je ne retire rien de ce que j'ai dit 10 ans plus tôt.
Si vous n'arrivez pas à visualiser cette vidéo cliquez ici

III. Quelques échanges de courriel avec des auteurs d'abus, des parents et des professionnels A. Ils tournent d'abord autour du thème du doute

Le doute règne parfois quant au statut d'activités sexuelles entre mineurs : simples jeux ou abus, ou un entre-deux ? Voir les courriels :

Jeu sexuel ou relation incestueuse frère-soeur ?

Jeu sexuel ou plus ? Doute autour d'un garçon de neuf ans

B. Des auteurs d'abus peuvent-ils m'écrire dans l'après coup ?

Oui, bien sûr, et parfois avec un repentir très réel ! Je n'ai jamais prétendu que tout abus était de nature irréductiblement diabolique !

1. Un adulte m'écrit parce qu'il se souvient avec beaucoup de culpabilité d'un abus sexuel qu'il a connu lors de sa préadolescence : Fellation abusive entre mineurs

2. Un adulte m'écrit pour des raisons analogues. L'abus a eu lieu vers la fin de son adolescence
Ado, j'ai abusé de ma cousine

3. Un jeune adulte se reproche des attouchements faits quand il était ado sur une très jeune cousine endormie : Un jeune adulte culpabilise des attouchements

4. Un adulte se souvient avec beaucoup de culpabilité d'un abus sexuel isolé (une seule fois), qu'il a commis à l'âge de 17 ans : Abus sexuel isolé commis par un grand ado

C. Des ex-victimes m'écrivent également

1. Deux jeunes dames adultes m'écrivent pour me parler d'un inceste avec leur frère quand elles étaient enfants et jeunes adolescentes :
Un inceste frère-sœur de longue durée
Un inceste frère-sœur de longue durée (II)

2. Une autre jeune adulte m'envoie un courrier analogue Jeu sexuel ou relation incestueuse frère-soeur ?

C. Courrier émanant de parents de victimes

- Une maman me parle de sa fille de deux ans et demi, Marie, victime d'attouchements, et pour qui rien ne se passe « Moi, j'ai touché le zizi de tonton Marc »

Cet échange avec la maman est suivi par un échange à son propos avec le Pr Maurice Berger (Saint-Etienne)

D. Courrier émanant de parents d'auteur

- Une maman m'écrit, horrifiée parce que son fils de quinze ans consulte trop de pornographie sur Internet à ses yeux, mais surtout parce que l'ado a déshabillé et touché une petite fille de deux ans et demi Un ado a déshabillé et touché une petite fille de deux ans et demi

E. Courrier émanant de professionnels

Des travailleurs sociaux m'ont interpellé à propos d'abus répétés commis par un adolescent de 13 ans

IV. A propos de tous les âges de la vie, je développe également le concept de « dérapage » qui peut amener à un abus occasionnel et que la personne regrette spontanément par après ( p. 167-172 ).

Je préfère le terme « Prise en charge » au terme « Traitement ». « Prise en charge » a une signification globale, et renvoie à des interventions thérapeutiques, mais aussi à des actions sociales, au contrôle social et à la sanction. « Traitement » me semble trop restrictif et ne s'adresse qu'à la partie malade des individus ( ou/et des systèmes dont ils font partie ).

Je ne suis pas un thérapeute d'adultes. D'autres ont des connaissances plus précises que moi en ce qui concerne méthodes et techniques thérapeutiques.

Toutefois, je le répète, mon inclusion depuis 1975 dans les programmes belges de lutte contre la maltraitance légitime le point de vue général que je puis avoir sur ces questions.

C'est ce point de vue général que j'exprime dans l'article « La prise en charge des auteurs de délits sexuels ». Article inédit, rédigé en 2006, après l'assassinat et le viol, à Liège, des petites Nathalie et Stacy. Ce point de vue est résumé dans l'interview Commment protéger les enfants ? publié à la même époque dans l'hebomadaire belge Télémoustique

Par ailleurs, j'ai l'expérience du travail systémique avec les familles où il y a eu inceste. Dans cette perspective, avec le Dr de Becker, nous avons rédigé en 2001 l'article 
«  Perspective systémique et travail familial ou de couple dans la prise en charge des auteurs d'agression sexuelle ». Cet article s'intègre dans les Actes de la conférence de consensus 2001 de l'AFP ( Association française de psychiatrie ).

V. Le 27/06/2010, j'ai participé sur RTL à une émission concernant l'Eglise et les victimes des prêtres pédophiles.

Controverse RTL
L'Eglise Association de malfaiteurs ?
Si vous n'arrivez pas à visualiser ce site cliquez ici

Le débat d'idées hebdomadaire Controverses, animé par Pascal Vrébos parlait cette fois-là de l'Eglise et de la pédophilie des prêtres, et du bien-fondé d'une commision interne à l'Eglise pour recevoir les victimes.

Dossier complémentaire à consulter :

Le dossier : abus sexuel. J'y exprime notamment la psychologie et les motivations des auteurs d'abus.

Le dossier : maltraitance.

Mots clés

Abuseur sexuel ( prise en charge, traitement ), délinquant sexuel ( prise en charge, traitement ), contrôle social ( des abuseurs sexuels ), médicamentation (des abuseurs sexuels), thérapie, psychothérapie, pédophilie (et pédophile), inceste, prêtre pédophile, victime (d'abus sexuel)

Si vous voulez en discuter avec moi

(1). Psychiatre infanto-juvénile, docteur en psychologie, professeur émérite à la Faculté de Médecine de l'Université Catholique de Louvain, premier chef du service de Psychiatrie Infanto-Juvénile des Cliniques universitaires Saint-Luc.
Courriel : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps
Retour au début

 

Création le 25 octobre 2009.
Dernière mise à jour le dimanche 03 août 2014.
ds.ds