Les sans-papiers : scandale pour nos sociétés occidentales


Dossier confectionné par J.-Y. Hayez (1)    
6 mai 2008    

Ce dossier commence par l'article Enfants et familles sans papiers : considérations générales. C'est une réflexion sur quelques cas de figure liée à cette situation tellement injuste et insécurisante de se trouver quelque part sur notre planète « sans papiers ».

L'essentiel de ce texte a été publié dans un numéro de la revue de l'Université de Bruxelles intitulé A la lumière des sans-papiers, ( coord. Antoine Pickels, ) ( texte Enfants et adolescents sans papiers , Revue de l'Université de Bruxelles, 2001, 2, p. 61-70 )

L'article « L'enfermement des enfants sans papiers » évoque particulièrement le traumatisme des enfants parqués en centres fermés, avec ou sans leur famille. Il a été traduit en néerlandais : « Beweging voor Kinderen zonder Papieren  ».

L'article « Demande d'asile, audition du mineur, tolérance zéro et intérêt de l'enfant ... chronique d'un mensonge annoncé. » illustre, à propos d'un cas, le mélange d'incompétence et d'inhumanité de nos procédures et institutions belges d'analyse des demandes et de prise en charge des problèmes.

Malheureusement, cette sinistre saga est loin d'être terminée. Le texte « Sans papiers : billet d'humeur autour d'un scandale persistant. » illustre ce qui s'est passé la semaine du 1er mai 2008 et pourquoi avec ma famille, nous avons décidé de boycotter SN Brussels Airlines.

Le texte « Sans-papiers : la responsabilité de l'Europe. » donne mon point de vue sur le projet de décret européen de juin 2008.

II. Début 2010, la Belgique vient de terminer la mise en œuvre d'une nouvelle régularisation one shot pour des illégaux répondant à certains critères d'intégration. Ella a aussi suspendu la possibilité d'enfermer tout enfant, sans vraiment en supprimer officiellement toute possibilité ; il a fallu que le délégué général aux droits de l'enfant négocie avec le secrétaire d'Etat en charge de la question pour qu'un renoncement soit consenti à l'amiable.

Néanmoins de façon générale, la politique d'accueil de la Belgique reste aussi dure que celle des autres pays occidentaux. Je le redis au début de l'article Droits de l'enfant : Réflexions sur les droits de l’enfant vivant en Belgique francophone en 2010

Mots-clés

Sans-papiers ; centre fermé ; clandestinité ; enfermement.


Si vous voulez en discuter avec moi

(1). Psychiatre infanto-juvénile, docteur en psychologie, professeur émérite à la Faculté de Médecine de l'Université Catholique de Louvain, premier chef du service de Psychiatrie Infanto-Juvénile des Cliniques universitaires Saint-Luc.
Courriel : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps
Retour au début