Suicide d'un proche

Maladie mentale d'un proche


Dossier confectionné par J.-Y. Hayez (1)    
6 juin 2011    

Je vous propose deux articles sur ce thème des problématiques mentales majeures chez les adultes

I. le premier s'intitule Un alien est entré dans la maison. publié dans la revue Perspectives psychiatriques, 2008, 47-3, 272-277. Il aborde la question de la gestion de la maladie mentale d'un parent par les enfants de la famille.

Le papa de Chloé ( treize ans ) et de Jérôme ( huit ans ) s'est pendu, il y a quinze jours, au premier étage de la maison familiale. Aucun indice ne présageait ce geste extrême. Certes, depuis quelques mois, il était anormalement fatigué et confiait à sa femme qu'il lui fallait des heures pour faire le travail qu'avant, il effectuait en une heure. Il n'avait plus la forme mais, tant par orgueil que pour ne pas inquiéter sa famille, il ne voulait pas entendre parler du mot « dépression ». Il s'est suicidé brutalement, avec un court message écrit : « Je n'en peux plus, pardonnez-moi ».

II.  Un instituteur, très populaire auprès d'enfants de 3 à 12 ans, se suicide de façon totalement imprévue. L'école me demande d'intervenir auprès des enfants. Le texte Un suicide et des interventions de crise en constitue le récit.

Mots clé

MALADIE MENTALE (PARENT), suicide d'un parent, psychose d'un parent, suicide, suicide d'un instituteur, intervention de crisen, intervention collective, traumatisme collectif, syndrome de stress post-traumatique, PTSD, traumatisme psychique, traumatisme de masse, deuil, empathie, écoute.

Si vous voulez en discuter avec moi

(1). Psychiatre infanto-juvénile, docteur en psychologie, professeur émérite à la Faculté de Médecine de l'Université Catholique de Louvain, premier chef du service de Psychiatrie Infanto-Juvénile des Cliniques universitaires Saint-Luc.
Courriel : jyhayez@uclouvain.be

Retour au menu princeps
Retour au début