Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez Jean-Yves Hayez
ic16

Tiffany Warnotte :

Méditations sur un

retour non annoncé

* biographie et recueil de publications scientifiques du professeur Jean-Yves Hayez.
   cochez nouveautés pour voir les textes les plus récents
" La vraie trahison est de suivre le monde comme il va et d'employer l'esprit à le justifier." Jean Guéhenno.

Jean-Yves Hayez
a le plaisir de vous proposer
Mercredi 7 septembre 2005.




TIFFANY WARNOTTE :
MEDITATIONS SUR UN RETOUR NON ANNONCE



Jean-Yves Hayez (1) et l'asbl Observatoire citoyen.

Le retour de Tiffany Warnotte dans le monde social ordinaire nous invite à quelques réflexions de fond.

Réflexions des plus prudentes, car nous ne connaissons pas grand-chose de ce qui s'est déroulé avant et pendant la longue errance de Tiffany. Nous désirons aussi garder la tête froide, car il est fréquent que, à leur retour, de tels adolescents provoquent l'exaltation des émotions d'une partie des professionnels : ceux-ci se sentent soudain une mission de Bonnes Mères protégeant sous leur aile, parfois en dehors de toute objectivité, ceux qu'ils ne peuvent plus voir que comme des victimes.

Errance et marginalité

Dans sa longue errance, Tiffany vivait-elle souvent seule ? Lui est-il arrivé de se lier au peuple des vrais marginaux de nos sociétés : les SDF, les clandestins, ceux qui vivent dans des squats ou, au mieux, dans de vieilles caravanes au fond de campings de troisième zone ? Et dans cette nébuleuse, a-t-elle évolué complètement libre, a-t-elle parfois été aidée, influencée voire exploitée ou contrainte par ses compagnons du moment ? Va savoir !

Nous nous voilons régulièrement les yeux sur ces îlots de marginalisation totale : sans se faire remarquer, sans rien demander, des gens - grands adolescents et adultes - nous gomment de leurs existences ; ils ne veulent plus de nous, pour des durées de vie longues et parfois définitives, dissimulés dans des underground dont nous préférons penser qu'ils n'existent que très loin ailleurs ...

Sans doute leur comportement s'explique-t-il par des facteurs personnels, des prédispositions à la solitude, ainsi que par des souffrances familiales. Sans doute aussi pouvons-nous mettre en question des lacunes de nos sociétés de consommation comme notre manque d'accueil, de respect, de compréhension, qui donnent à certains l'envie de partir pour toujours.

Un des éléments les plus interpellant de cette marginalisation, c'est que Tiffany, pendant très longtemps, ne fit plus appel aux institutions sociales officielles que pourtant elle connaissait et qui auraient pu l'aider. A-t-elle parfois hésité ? S'est-il agi d'un long désespoir et d'un refus très fort et stable par rapport à ce que nous pourrions lui apporter ? Ou d'une grande immaturité et d'une allergie à tout ce qui ressemble aux règles ? Elle nous le dira peut-être un jour.

Je vois au moins deux leçons inverses à tirer de cette attitude : une invitation à la mise en question de la qualité réelle de ce que nous offrons et une autre à l'humilité : en face de nous, il reste la liberté de l'autre. On ne peut contraindre que ceux qui sont antisociaux, dangereux ou en grave danger. Et mieux vaut réfléchir à deux fois avant de dire qu'un autre est en grave danger ! Il existera donc toujours des Tiffany qui, avec leur liberté intérieure du moment diront « Je ne veux plus de vous ». Ont-ils pour autant le droit de nous jouer " FBI Portés disparus " d'un coup sec et durable, et de bouleverser nos émotions et notre énergie sociale aussi longtemps que Tiffany l'a fait ? Elle a pris la responsabilité de provoquer de lourds dérangements dans la société et a des comptes à rendre à celle-ci ! Non à la toute- puissance des adolescents à qui l'on ne demanderait rien ! Non à l'idée qu'elle ait le droit de garder ses secrets, même si elle na le pouvoir ! Ces gens qui ont probablement croisé Tiffany, notamment dans le monde de la nuit, leur responsabilité, voire leur faute ne doit-elle pas être recherchée ? Ou bien considère-t-on qu'une ado qui zone seule des mois durant ne court aucun risque, que les cocos qui hantent les squats et les services spécialisés d'aide aux jeunes, c'est finalement chou vert et vert chou ... ?

Imprévisible adolescence !

Combien les adolescents peuvent parfois souffrir et être mal dans leur peau ! « J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir », écrivait en son temps Christine Arnothy. Quinze ans, pour assez bien d'ados, quel âge noir ! Celui où l'on s'est dépouillé de toutes les certitudes et les liens de son enfance, et où l'on a pas encore rassemblé une nouvelle identité, à partir notamment des ressourcements puissants que constituent l'amitié, l'amour et la parole des pairs. Tiffany aurait pu se suicider. Elle a choisi de partir et, probablement en bonne partie, de se gérer toute seule. Quelle force intérieure ! Quelle capacité de résilience, pour parler moderne ! Ca pourrait nous faire réfléchir à combien nous tenons en laisse et infantilisons gentiment la grande majorité de nos adolescents " ordinaires " pourtant capables d'autonomie, eux aussi.

A travers Tiffany, l'adolescent nous jette aussi à la figure combien il reste imprévisible, échappant à nos soi-disant contrôles. Combien sa liberté intérieure est insaisissable et capable d'amener des comportements qui se démarquent radicalement de nos projets : nous la croyions morte ou enlevée et déplacée à des milliers de kilomètre de chez nous ; et elle vivait sa vie la nuit à notre porte et à notre insu, une année durant !

Enfin même si ce n'est pas facile à dire, même si cela en choquera plus d'un, Tiffany s'est montrée très dure pendant toute cette année, en coupant les liens avec sa famille, ses frères et soeurs, ses proches et sa société comme elle l'a fait.

Peur très durable ? Egocentrisme et indifférence ?

Vengeance d'un jeune qui aurait lui-même beaucoup souffert des autres ? Autres motivations encore ? Nous ne la connaissons pas assez pour répondre précisément. Nous voulons simplement faire remarquer que l'être humain, même jeune, n'est pas toujours caractérisé par l'amour et la sociabilité. La haine, la pulsion de mort, le refus ... sont des caractéristiques qui nous constituent aussi !

La violence familiale

Remise en avant par Tiffany pour expliquer son geste, la question de la violence familiale est à présent aussi inquiétante que sa disparition et la façon dont elle a vécu au cours de ces treize mois. Dans les pays du Tiers- monde, c'est d'abord et avant tout la violence familiale qui amène les enfants dans la rue.

Il faut cependant nous rappeler ce que nous disent les scientifiques systémiciens. Dans la grande majorité des cas, la violence est multifactorielle et interactionnelle. Il faut veiller à ne pas désigner précipitamment d'apparents agents monstrueux, qui en sont du coup les boucs - émissaires, et d'apparentes victimes, qui ont été plus provocatrices qu'il n'apparaît. Souvent, tout le monde est impliqué dans le cycle de la violence, via le silence, l'absence des mots vrais et la perpétuation de comportements émis par les uns pour faire enrager les autres. Il se peut que la famille nucléaire et élargie de Tiffany ait généré une telle violence, bien que ce soit impossible à reconnaître par ses parents, mis si cruellement sur la place publique. Mais un an d'absence sans donner signe de vie, c'est de la violence aussi. C'est violence pour violence. Et pour le faire oublier par la société, Tiffany risque bien d'insister sur son rôle de pitoyable victime. Il n'est pas inutile de rappeler non plus que la violence éclot dans tous les milieux, et pas seulement dans les familles modestes : celles des pédopsychiatres, magistrats et autres dignitaires ne sont pas épargnées non plus : simplement la dissimulent-elles souvent mieux.

Alors ? Alors il est grand temps que la société joue enfin son rôle de tiers, via magistrats de la jeunesse et intervenants psychosociaux interposés. Que l'on investigue sérieusement ce qui s'est passé et que, le cas échéant, l'on demande des comptes à Tiffany et à ceux qui auraient pu la malmener. Et que l'on aide les Warnotte et leur environnement proche à se dire ce que vraisemblablement ils n'ont pas su se dire jusqu'à présent. Peut-être Tiffany ne retournera-t- elle plus vivre chez ses parents, mais au moins, qu'on les aide à se parler, à faire la paix dans leur cœur, à se comprendre et à se pardonner, puis à poursuivre leur vie dans la discrétion retrouvée des itinéraires de vie ordinaires.

Notes.

(1). Professeur ordinaire à la faculté de médecine de l'UCL.


Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jean-yves.hayez@pscl.ucl.ac.be

 

Création le 11 septembre 2005.
Dernière mise à jour le dimanche 02 mai 2010.
Issu d'un document en traitement de texte reçu le 11 septembre 2005 par mail du professeur Jean-Yves Hayez.
DS.ds

 


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 
Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 

































































































































































































Bravo de m'avoir trouvé

Félicitations

Ce site a été composé par un bénévole sans aucune rémunération sinon l'estime et l'amitié du professeur Hayez.

C'est dans un mail que le professeur Hayez lui adressait qu'il l'a traité de fourmi laborieuse.

L'hébergement du site est situé sur lycos depuis le début en 2001 et nous les remercions ici d'avoir pratiqué cette action bénévolement également avec beaucoup de professionnalisme.

Malheureusement le site gratuit chez Multimania-Lycos a été supprimé par Lycos le 15 octobre 2006 pour une raison non expliquée. Nous le regrettons vivement et ceci altère fortement ce que nous disions au paragraphe précédent.



... L'empreinte digitale dans le coin gauche de l'en-tête appartient au pouce droit du professeur Jean-Yves Hayez ... a été retirée par souci de simplicité.







Vérification d'accessibilité

Le site est bien visible avec Internet Explorer 3.0 et plus et Netscape ( quelques instructions ignorées )

Vérification faite avec windows 3.0/95/98/XP

La présentation est prévue pour écran 640x480 mais est encore correcte avec les écrans plus grands 1600x1200 ou autres.


Mes plus vifs remerciements vont à mon webmaster, le docteur Guy De Saedeleer : sans sa créativité et son infatigable persévérance, ce site n'existerait pas.
Ce 22 septembre 2008,
Jean-Yves Hayez

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 







































































































































































































































































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 
Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 




















































































































































































Ce site a été composé par un bénévole sans aucune rémunération sinon l'estime et l'amitié du professeur Hayez.

C'est dans un mail que le professeur Hayez lui adressait qu'il l'a traité de fourmi laborieuse.

L'hébergement du site est situé sur lycos depuis le début en 2001 et nous les remercions ici d'avoir pratiqué cette action bénévolement également avec beaucoup de professionnalisme.

Malheureusement le site gratuit chez Multimania-Lycos a été supprimé par Lycos le 15 octobre 2006 pour une raison non expliquée. Nous le regrettons vivement et ceci altère fortement ce que nous disions au paragraphe précédent.



... L'empreinte digitale dans le coin gauche de l'en-tête appartient au pouce droit du professeur Jean-Yves Hayez ... a été retirée par souci de simplicité.








Vérification d'accessibilité

Le site est bien visible avec Internet Explorer 3.0 et plus et Netscape ( quelques instructions ignorées )
Vérification faite avec windows 3.0/95/98/XP

La présentation est prévue pour écran 640x480 mais est encore correcte avec les écrans plus grands 1600x1200 ou autres.


Mes plus vifs remerciements vont à mon webmaster, le docteur Guy De Saedeleer : sans sa créativité et son infatigable persévérance, ce site n'existerait pas.
Ce 22 septembre 2008,
Jean-Yves Hayez

Retour au menu princeps.
Retour au début.

je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jyhayez@uclouvain.be












 
























































































































































































































 



Télécharger.     ici


je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jean-yves.hayez@pscl.ucl.ac.be

 


Fin du dossier






















































































































































































.
.
Note 1.


(1). Professeur ordinaire à la faculté de médecine de l'UCL.


Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir



je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jean-yves.hayez@pscl.ucl.ac.be

 


Fin du dossier























































































































































































Pour télécharger ce site ...

TIFFANY WARNOTTE :
MEDITATIONS SUR UN RETOUR NON ANNONCE.


... en format traitement de texte reçu du professeur Jean-Yves Hayez, vous avez les choix suivants :

Format word 9.0 pour imprimante couleur ( 22.11.2005 ).

Pour retourner à l'endroit dont je viens de partir


je serais très heureux de dialoguer avec vous à ce propos : jean-yves.hayez@pscl.ucl.ac.be

.....


Fin du dossier























































































































































































... Inutile de continuer à dérouler car ce qui suit n'est constitué que d'informations techniques automatiques dont les textes sont déjà repris plus haut.

... Ce qui suit ne mérite pas d'être imprimé pour les mêmes raisons et n'a rien à voir avec le texte du professeur Jean-Yves Hayez.





































 




















































































































































































liste des mots-clés du site au 28 septembre 2005.

abus sexuel, accompagnement éducatif, adolescents abuseurs, adolescents, allégation d'abus sexuel, angoisse de séparation, angoisse, anxiété, assuétude, autorité parentale, beaux-parents, besoins psychiques des enfants, bizarrerie sexuelle infantile, cadre thérapeutique, confidences, confidentialité, conformisme, culpabilité, debriefing collectif, délinquance, dépendance, dépression, destructivité, deuil compliqué, deuil pathologique, éducation sexuelle, enfant abuseur, enfants, énuresie, éthique, équipes SOS-Enfants, famille, famille reconstituée, Familles restructurées, guerre, identité, infanto-juvénile, intervention de crise, Jean-Yves Hayez, jeux sexuels, livres, mendiants, mort, mort d'un proche, mots-clés, pédopsychiatrie, perversion sexuelle infantile, perversion sexuelle, peur, pornographie, protection, psychiatrie de liaison, psychothérapie, publications, relation de soin, réparations, réseau de santé, sanctions, secrets de famille, séparation parentale, sexualité infantile, sexualité normale, signalement, soins pluridisciplinaires, stress, SOS-enfants, suggestibilité, syndrome de stress post-traumatique, traumatisme psychique, trouble de l'endormissement, trouble du comportement, trouble psychique, urgences, violence, vulnerabilité.